International
URL courte
3015
S'abonner

Après avoir dépensé 84 millions d’euros pour fabriquer un uniforme de camouflage militaire inefficace pour les soldats afghans, l’Otan va augmenter sa présence en Afghanistan pour aider davantage les forces afghanes à faire face aux talibans…

L'Otan va augmenter sa présence en Afghanistan, a déclaré jeudi son secrétaire général Jens Stoltenberg, précisant que 15 pays-membres avaient déjà annoncé leur participation.

«Je peux confirmer que nous allons augmenter notre présence en Afghanistan», a déclaré le secrétaire général de l'Alliance, rappelant que l'Alliance participait à l'entraînement et à la formation des forces afghanes dans le cadre de la mission Resolute Support.

«Les autorités militaires ont demandé quelques milliers de soldats supplémentaires», a-t-il souligné devant la presse, à son arrivée à une réunion des ministres de la Défense de l'Otan à Bruxelles.

Cette augmentation de la présence otanienne en Afghanistan vise non pas à y reprendre les opérations de combat mais à aider davantage les forces afghanes à faire face aux talibans, a déclaré jeudi son secrétaire général Jens Stoltenberg.

Il est à rappeler que le Pentagone avait déjà alloué plus de 84 millions d'euros pour fabriquer un uniforme de camouflage pour les soldats afghans destiné au paysage forestier, alors que la forêt ne représente que 2% du territoire du pays.

La mission de l'Otan Resolute Support (ou Mission de Soutien déterminé, en français) est en Afghanistan depuis le 1er Janvier 2015. Selon l'accord bilatéral entre l'Otan et l'Afghanistan, environ 12.000 soldats sont déployés dans le pays. Ils sont chargés de former et de conseiller les forces de sécurité afghanes. La mission est déclaré non militaire.

Lire aussi:

Poutine: l’Otan cherche un ennemi pour justifier son existence
Augmenter ses dépenses militaires? Plusieurs pays européens disent niet
La «modernisation à grande échelle des forces armées russes» inquiète l'Otan
L’Otan augmente sa présence dans les zones européennes où ils ont promis de ne le faire
Tags:
présence militaire, OTAN, Jens Stoltenberg, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook