International
URL courte
10429
S'abonner

Une escadrille d’avions viendra renforcer la présence américaine à Iwakuni, une base située à 800 km de Pyongyang, alors que la Corée du Nord a déjà promis de «réduire en cendres» les sites militaires américains au Japon.

Les autorités de la préfecture japonaise de Yamaguchi (ouest de Honshū) ont donné leur feu vert au transfert de 61 appareils de l'aviation embarquée américaine sur la base militaire d'Iwakuni, une des plus grandes au Japon, relate NHK.

Comme l'indique la chaîne, la manœuvre doit débuter en juillet et fera de Iwakuni, qui accueille déjà 60 avions militaires américains, la plus importante base américaine en Asie de l'Est.

Les avions seront transférés de la base d'Atsugi (non loin de Tokyo), précise le média, ajoutant que la fin de l'opération est prévue en mai 2018.

Située à près de 930 km de Tokyo, la ville d'Iwakuni compte près de 130.000 habitants, dont 50.000 soldats américains et le nombre de ces derniers augmenta encore davantage suite au prochain transfert. Selon NHK, le déploiement de l'aviation américaine rapportera au budget nippon près de 100.000 dollars de recettes dans cet exercice financier.

En vertu du traité de sécurité américano-japonais de 1951, quelque 47.000 soldats américains sont stationnés au Japon, dont plus de la moitié dans l'archipel d'Okinawa (sud). Cette présence est souvent considérée par les habitants locaux comme une source de nuisances. Par ailleurs, celle-ci suscite l'hostilité de Pyongyang, qui a promis de prendre des mesures décisives et de frapper les bases militaires américaines au Japon, en cas d'agression de la part des États-Unis.

Lire aussi:

Le ministre japonais de la Défense estime «regrettables» les manœuvres US à Okinawa
Le Japon voit rouge suite aux exercices militaires US sur l’île d’Okinawa
Gouverneur d’Okinawa: «La préfecture souffre toujours de la présence US»
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Tags:
base militaire, Corée du Nord, Japon, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook