International
URL courte
Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)
27961
S'abonner

Les autorités russes ont prolongé jusqu'à la fin de 2018 l'embargo frappant les produits alimentaires des pays ayant adopté des sanctions contre Moscou.

Le Président russe Vladimir Poutine a signé vendredi un décret prolongeant jusqu'au 31 décembre 2018 les restrictions économiques adoptées contre l'Union européenne, les Etats-Unis et d'autres pays en réaction aux sanctions de l'Occident.

«J'ordonne de prolonger les mesures économiques spéciales adoptées par décret présidentiel le 6 août 2014 pour une période allant du 1er janvier au 31 décembre 2018», lit-on dans le décret, dont le texte a été publié sur le site des informations juridiques officielles russes.

Le Conseil de l'UE a décidé mercredi de proroger jusqu'à fin janvier 2018 les sanctions imposées à Moscou en juillet 2014.

En vigueur depuis le 7 août 2014, l'embargo interdit l'importation en Russie des produits d'agriculture, des matières premières et des denrées alimentaires depuis les pays qui ont introduit des sanctions contre Moscou sur fond de crise ukrainienne. L'embargo russe a initialement visé les produits importés des États-Unis, d'Australie, de Norvège et du Canada. Le 13 août 2015, les autorités russes ont ajouté à cette liste noire l'Albanie, le Monténégro, l'Islande et le Liechtenstein, et enfin l'Ukraine le 1er janvier 2016.

Initialement adoptées pour une période d'un an, les restrictions ont été prolongées à plusieurs reprises — jusqu'au 5 août 2016, puis jusqu'à la fin de 2017. Cette fois, les sanctions ont été prorogées d'un an alors qu'il restait encore six mois jusqu'à leur expiration.

Dossier:
Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)

Lire aussi:

Poutine prolonge l'embargo alimentaire russe jusque fin 2017
Embargo russe: la viande et les légumes quittent la liste
Embargo russe: 2,2 mds EUR de pertes pour l'UE en 12 mois
Tags:
sanctions antirusses, embargo, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik