International
URL courte
52986
S'abonner

L'aviation israélienne a attaqué les troupes syriennes sur la frontière, en réponse au tir accidentel d'obus depuis la Syrie et qui a atterri dans la partie du Golan occupée par l'État hébreu.

Bien que le tir d'obus depuis la Syrie et qui a atterri dans la partie du Golan occupée par l'État hébreu soit accidentel, Israël l'a perçu comme une atteinte inacceptable à sa souveraineté.

«Une roquette a été tirée de Syrie dans une zone inhabitée dans le nord du plateau du Golan», affirme l'armée israélienne dans un communiqué.

L'armée a indiqué que le tir résultait de «combats internes en Syrie», autrement dit qu'il ne visait pas ce secteur du Golan.

C'est la quatrième fois en une semaine que des roquettes et projectiles atterrissent dans la partie du Golan occupée par Israël depuis 1967.

Golan
© AFP 2020 Jalaa Marey
Des tirs de roquettes ou de projectiles en provenance de Syrie ont régulièrement lieu dans cette région à la suite de combats entre les forces gouvernemnetales et des terroristes.

L'armée israélienne a mené plusieurs frappes aériennes en Syrie depuis 2011, date du début de la guerre civile, la plupart visant selon elle des convois ou entrepôts d'armes destinées au mouvement chiite libanais Hezbollah, allié du gouvernement syrien.

Israël occupe depuis 1967 quelque 1.200 km2 du plateau du Golan, qu'il a annexés, une décision que n'a jamais reconnue la communauté internationale. Environ 510 km2 restent sous contrôle syrien.

Lire aussi:

L'armée israélienne riposte au tir d'obus en provenance de Syrie
Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
La vidéo de la «destruction de chars» azerbaïdjanais partagée en ligne par la Défense arménienne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook