International
URL courte
382
S'abonner

Interviewé par Sputnik, l’expert égyptien Mahmud Kahalaf estime que son pays a le droit de réaliser des opérations militaires défensives en Libye et d’accorder un soutien à l’armée libyenne.

Les actions de l'armée égyptienne sur le territoire libyen portent un caractère stabilisateur, déclare l'expert militaire académique égyptien Mahmud Kahalaf dans une interview accordée à Sputnik. Le spécialiste précise que le droit d'intervenir dans un pays voisin dont la situation présente une menace pour sa propre sécurité est stipulé dans l'article 51 du Statut de l'Organisation des Nations unies (Onu).

«Ce principe permet une intervention militaire dans un pays voisin si la situation dans le pays en crise représente une menace pour les voisins. Nous avons le droit d'entreprendre ces actions parce que l'armée libyenne n'est pas en mesure de faire face à la situation», a déclaré l'expert égyptien.

Mahmud Kahalaf estime que l'efficacité des actions entreprises, en particulier des frappes réalisées par l'armée de l'air égyptienne, a déjà été prouvée.

Depuis plusieurs années, la situation en Libye reste instable à cause des activités d'islamistes radicaux affiliés à Al-Qaïda et à Daech.

La Libye est divisée en deux: le gouvernement d'union nationale siège à Tripoli, tandis que le gouvernement intérimaire dirige l'est du pays depuis Tobrouk.

Lire aussi:

Des membres de l'Onu pris en otage en Libye par des terroristes affiliés à Al-Qaïda
La Libye, plaque tournante d’un énorme trafic d’êtres humains
Macron: faire la guerre en Libye était une erreur
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Tags:
armée, ONU, Libye, Egypte, Afrique du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook