International
URL courte
731032
S'abonner

Les officiers du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie ont des preuves d'utilisation d'armes et de munitions étrangères par les terroristes.

La Russie a des preuves irréfutables d'utilisation d'armes et de munitions étrangères par les terroristes en Syrie, a appris samedi Sputnik d'une source diplomatique.

«Les officiers du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie ont enregistré samedi 48 tirs de mortiers contre le quartier Al-Kabbas de Damas, venant des positions occupées par les formations armées illégales à Ein Tarma et à Jobar. En plus, ils ont recueilli des preuves irréfutables d'utilisation par les terroristes d'armes et de munitions étrangères: ils ont pris en photo des éclats de munitions de fabrication étrangère avec des numéros de série», a indiqué l'interlocuteur de Sputnik.

Jeudi dernier, Sputnik a appris d'une source diplomatique que les groupes terroristes préparaient une attaque chimique dans la province de Deraa pour en accuser l'armée gouvernementale syrienne.

Plusieurs sites internet d'opposition ont annoncé samedi que 30 djihadistes avaient été intoxiqués au chlore à Ein Tarma, une banlieue est de Damas.

Le commandement syrien a démenti les accusations des terroristes, les qualifiant de mensongères et d'infondées.

Lire aussi:

Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Une entorse au couvre-feu finit en course-poursuite avec la police dans l’Oise
En Syrie, la Russie élimine 200 djihadistes: leur résurgence alimentée par les sanctions US?
Raoult affirme avoir des preuves que le remdesivir favorise l’apparition de variants – vidéo
Tags:
preuves, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook