Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie

    La Syrie dément avoir utilisé des armes chimiques dans l’est de Damas

    © Sputnik . Ministère russe de la Défense
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (été 2017) (114)
    14250

    La Syrie a démenti toutes les déclarations diffusées par les sites d’information de l’opposition accusant les troupes gouvernementales d’avoir perpétré des attaques chimiques dans l’est de Damas.

    Les militaires syriens n'ont pas utilisé d'armes chimiques à Ein Tarma, dans l'est de Damas, «empoisonnant» 30 terroristes, a déclaré le gouvernement Syrien dans un communiqué, réagissant à plusieurs informations relayées par les médias de l'opposition.

    «Les informations diffusées par certains sites d'information appartenant à des terroristes sur l'utilisation présumée par l'armée syrienne de gaz sarin à Ein Tarma contre des combattants sont fausses et ne correspondent pas à la réalité», peut-on lire dans le communiqué de l'armée syrienne.

    En outre, selon le gouvernement syrien, de telles déclarations «truquées et fausses faites par les terroristes» ne devraient surprendre personne, puisque elles apparaissent à chaque fois que l’armée syrienne réussit une offensive et que les djihadistes subissent d’importantes pertes.

    ​Auparavant, le porte-parole de la présidence américaine Sean Spicer avait affirmé que le gouvernement syrien était en train de préparer une nouvelle attaque à l'arme chimique, tout en mettant le Président syrien Bachar el-Assad en garde contre le «prix élevé» que paierait son armée en cas d'attaque sur des civils.

    La chaîne de télévision CNN, citant plusieurs sources anonymes, a annoncé que les États-Unis avaient déployé des navires et avions sur des positions d'attaque en vue de frapper une base aérienne en Syrie, mais qu'ils n'avaient pas l'intention de lancer d'opération.

    Dossier:
    Situation en Syrie (été 2017) (114)

    Lire aussi:

    Damas s'inquiète des plans de renversement nourris par les USA
    USA: en cas d’attaque chimique, Damas, Moscou et Téhéran seront tenus pour responsables
    Armes chimiques: Damas réagit aux accusations de Washington
    Tags:
    attaque chimique, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik