International
URL courte
6321
S'abonner

Un correspondant de Sputnik s’est rendu dans la ville serbe de Nich pour comprendre ce qu’est en réalité le «centre d’espionnage russe» qui préoccupe tant les États-Unis, d’après le vice-secrétaire d'État pour l'Europe et l'Eurasie Hoyt Brian Yee. Sputnik y a trouvé un collaborateur particulier, une «espionne» à quatre pattes.

Suite aux préoccupations énoncées par le vice-secrétaire d'État américain pour l'Europe et l'Eurasie, Hoyt Brian Yee, concernant l'activité du «centre d'espionnage russe» dans les Balkans, le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine a ironisé en affirmant qu'il y avait certainement une «menace colossale pour la sécurité américaine»:

«Oui, il y a deux chats, plusieurs chiens qui aboient tellement fort qu'on peut les entendre au Kosovo. Et encore quatre civils à l'âge de la retraite».

Једини спасилац из Ниша на четири ноге има омиљену играчку, лопту направљену од ужади искоришћених у обукама ватрогасаца-спасилаца.
© Sputnik . Сенка Милош
Једини спасилац из Ниша на четири ноге има омиљену играчку, лопту направљену од ужади искоришћених у обукама ватрогасаца-спасилаца.

Même s'il était évident que M.Rogozine parlait sur un ton sarcastique, certains l'ont pris au mot, pensant qu'il y existait un petit zoo dans ce centre. Ses collaborateurs ont même reçu plusieurs appels d'organisations pour la protection des animaux. En réalité, il n'y a que la chienne Alpa, une berger belge malinois, que les pompiers serbes ont offerte au centre il y a quelques mois.

«Peut-être qu'il [Dmitri Rogozine, ndlr] nous offrira un chien qui participera aux opérations de sauvetage […]? Tout le monde sait que les chiens sont très utiles dans notre activité, deux animaux de plus, ça serait pratique», a déclaré à Sputnik le directeur du centre serbe Bojan Glamoclija.

Алпа највише поверења има у Андреја, спасиоца из Русије.
© Sputnik . Сенка Милош
Алпа највише поверења има у Андреја, спасиоца из Русије.

La mission principale d'Alpa est de réagir et d'attirer l'attention des sauveteurs au cas où des gens vivants se trouveraient sous terre ou sous des décombres.

«Nous avons beaucoup de confiance dans les chiens, parce que parfois même les appareils de pointe […] ne peuvent rien faire, mais si l'on s'adresse aux chiens, le succès est garanti», confie le sauveteur Andreï Dikonov.

Il estime que même si Alpa est une sauveteuse qui est toujours prête à venir en aide à tous les habitants des Balkans qui sont en difficulté, elle est avant tout une chienne qui protège un domicile.

Алпа највише поверења има у Андреја, спасиоца из Русије.
© Sputnik . Сенка Милош
Алпа највише поверења има у Андреја, спасиоца из Русије.

Rappelons qu'auparavant, Hoyt Brian Yee avait déclaré que les États-Unis devaient «veiller attentivement aux actions de la Russie dans les Balkans» et que si «la Serbie permettait à la Russie de créer un centre d'espionnage, elle perdrait le contrôle sur une partie de son territoire».

Lire aussi:

Caricatures: Macron se prononce pour la première fois depuis la polémique sur ses propos
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un commerçant de Nîmes interdit l’entrée de son magasin aux femmes voilées
Un homme attaque des policiers devant le ministère de l'Intérieur à Moscou, il y aurait des blessés
Tags:
espionnes, chiens, espionnage, Serbie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook