Ecoutez Radio Sputnik
    Les îles Paracels

    La Chine avertit le destroyer USS Stethem qui entre dans ses eaux territoriales

    © AFP 2019 STR
    International
    URL courte
    1501905
    S'abonner

    Des chasseurs et des navires chinois avertissent le destroyer USS Stethem qui est entré dimanche dans les eaux territoriales chinoises.

    Pékin a qualifié l'escale du destroyer USS Stethem dans les eaux des îles Paracels, en mer de Chine méridionale, de provocation militaire et de violation du droit international et de sa souveraineté.

    «Le 2 juillet, le destroyer USS Stethem est entré dans les eaux des îles chinoises Paracels sans autorisation. La Chine y a immédiatement dépêché des navires et chasseurs militaires afin d'avertir le navire américain et de l'expulser hors des eaux territoriales», déclare le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Lu Kang.

    Et de poursuivre que la partie chinoise exprime son mécontentement et proteste suite à ces actions.

    «Les îles Paracels font partie du territoire ancestral de la Chine. Sous prétexte de "liberté de navigation", les États-Unis ont encore une fois envoyé un navire militaire qui est entré dans les eaux territoriales de la Chine au large des îles Paracels sans autorisation. Ils ont violé la loi chinoise et le droit international, ainsi que la souveraineté de la Chine, perturbant la paix, la sécurité et l'ordre dans les eaux concernées», a annoncé le porte-parole de la diplomatie chinoise.

    Il a également fait remarquer qu'il s'agissait d'actions politiques et militaires provocatrices sérieuses qui ont mis en danger la sécurité de l'infrastructure et du personnel se trouvant sur les îles.

    En mai, le destroyer USS Dewey s'est approché à 12 milles nautiques (environ 22 kilomètres) de l'archipel des Spratleys, objet d'un litige territorial entre plusieurs pays de la région. Le bâtiment faisait partie de l'opération Liberté de navigation censée contrecarrer les revendications maritimes de Pékin.

    Les tensions en mer de Chine méridionale prennent une tournure de plus en plus préoccupante, Pékin affirmant notamment que les îles Paracels, ou Xisha en chinois, font partie intégrale du territoire chinois. La Chine a pris le contrôle des îles en 1974 après une brève confrontation avec la marine sud-vietnamienne. Le Vietnam revendique toujours ces îles, de même que les autorités taïwanaises.

    Lire aussi:

    La mer de Chine méridionale, nouvelle pomme de discorde ente Pékin et Washington
    Mer de Chine méridionale: des chasseurs Su-30 interceptent un avion militaire US
    Mer de Chine méridionale: le Pentagone prédit un désaccord avec Pékin
    Tags:
    destroyer, navires, îles Paracels, Mer de Chine méridionale, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik