International
URL courte
0 04
S'abonner

Un attentat a été perpétré dimanche dans un camp de réfugiés à l'ouest de la ville irakienne de Ramadi, libérée des terroristes à la fin de 2015. Il a fait au moins six morts.

Au moins six personnes ont été tuées et plus de 10 autres blessées dans un attentat suicide qui s'est produit dimanche dans un camp de réfugiés situé à 60 km à l'ouest de Ramadi, dans la province irakienne d'Al-Anbar (centre), a précisé à Sputnik une source militaire.

Toutefois, d'après la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya, l'attentat a fait au moins 14 morts.

La ville de Ramadi a été libérée des terroristes de Daech à la fin de 2015.

Le 10 juin, les milices chiites ont annoncé la fin de la campagne de Mossoul-Ouest. Samedi, ils ont réussi à libérer Zanjili, l'un des derniers districts de la ville contrôlés par Daech, a déclaré le chef de la police irakienne Raëd Chaker Jawdat.

Au cours de ces dernières semaines, les combattants des Unités de mobilisation populaire irakiennes, qui se sont fixé la tâche de nettoyer de Daech la frontière irakienne jusqu'à la ville d'Al-Qaïm, dans la province d'Al-Anbar, ont réussi à expulser les djihadistes de deux points de contrôle, dont un est situé sur la route menant à Mossoul.

L'offensive de l'armée irakienne visant à éliminer les djihadistes de Daech de la province de Ninive et de sa capitale, Mossoul, a été lancée en octobre 2016. Les troupes gouvernementales sont appuyées par des milices populaires et l'aviation de la coalition internationale dirigée par les États-Unis.

Lire aussi:

Attention à une escroquerie avec le permis de conduire qui se répand 
Une rave party de plus de 1.000 fêtards dégénère à Redon: un homme perd sa main - images
Financement libyen: après avoir violé son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Tags:
attentat, Ramadi, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook