Ecoutez Radio Sputnik
    L’opération antikurde à Afrine pourrait démarrer à tout moment, selon le chef de l’ASL

    L’opération antikurde à Afrine pourrait démarrer à tout moment, selon le chef de l’ASL

    © AFP 2018 BARAA AL-HALABI
    International
    URL courte
    6314

    L’opération militaire antikurde en Syrie pourrait commencer à tout moment, a déclaré à Sputnik le chef de l’Armée syrienne libre (ASL) souhaitant garder l’anonymat. Par ailleurs, il a affirmé que seuls les combattants de l’ASL ayant participé à l’opération Bouclier de l’Euphrate participeraient à la nouvelle opération.

    Dans une interview accordée à Sputnik, le chef de l'Armée syrienne libre (ASL) sous le couvert de l'anonymat, a avoué que l'opération militaire antikurde, préparée depuis deux mois, pourrait désormais être lancée à tout moment.

    «Notre objectif consiste à libérer des territoires, situés à la frontière turque, de la présence des Unités de protection du peuple (YPG). […] L'opération peut démarrer à tout moment. Les militaires turcs sont disposés à Marea et à Azaz ainsi qu'au nord d'Idlib. Il n'y a que les forces de l'ASL, ayant auparavant participé à l'opération Bouclier de l'Euphrate, qui prendront part à cette opération», a-t-il annoncé.

    Par ailleurs, l'interlocuteur de Sputnik a avoué que l'opération serait organisée par étapes. Ainsi, en premier lieu, l'ASL envisage de mettre la main sur Tell Rifaat ainsi que la base aérienne de Minaq. Ensuite, les forces de l'ASL pourraient assiéger Afrine, se trouvant actuellement sous le contrôle des YPG.

    Toutefois, les combattants de l'ASL, soutenus par Washington, ne participeront pas à l'opération en question.

    «Nous ne le voulons pas puisque nous n'avons pas confiance. Ils pourraient transmettre des informations aux troupes kurdes», a expliqué le chef de l'ASL.

    Environ 20.000 membres de l'Armée syrienne libre (ASL) et des militaires turques participeront à une nouvelle opération militaire antikurde dans la région de la ville d'Afrine, située au nord-ouest de la Syrie et actuellement contrôlée par les Unités de protection du peuple (YPG).

    Auparavant, un chef de l'Armée syrienne libre, qui a souhaité garder l'anonymat, a annoncé à Sputnik qu'après la fin du ramadan, conjointement avec les combattants de l'ASL, la Turquie envisageait de mener une opération aux abords de la ville de Tell Rifaat. De ce fait, elle procède à la répartition des militaires et des armes lourdes vers Azaz, qui se trouve à six km de Tell Rifaat.

    Lire aussi:

    L'Occident préparerait un «scénario irakien» pour la Syrie
    L’enquête sur Khan Cheikhoun «menée dans un État ennemi de la Syrie»
    «Les terroristes disposent d’armes livrées par les USA à l’"opposition modérée"» en Syrie
    Tags:
    Kurdes, militaires, opération, Unités de protection populaire kurdes (YPG), Armée syrienne libre (ASL), Afrine (Syrie), Idlib, Azaz, Marea, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik