International
URL courte
Opération de libération de la ville de Mossoul (2017) (26)
170
S'abonner

Une opération anti-Daech réalisée le weekend dernier a permis de libérer une partie d’enfants enlevés par les terroristes en 2014 et qu’ils utilisaient en tant que bouclier humain, a confié à Sputnik un responsable irakien.

17 enfants détenus par les terroristes de Daech dans la partie ouest de Mossoul ont été libérés lors d'une opération réussie le weekend dernier, a annoncé à Sputnik le chef de l'organisation de sauvetage des Turcomans en Irak Ali al Bayati.

Les enfants, âgés de 5 à 13 ans, sont effrayés, les médecins constatent qu'ils sont épuisés. Ces petits, 5 fillettes et 12 garçons, ont été enlevés en 2014 parmi les centaines de Turcomans venus de la ville de Tall Afar dans le nord de l'Irak.

«Selon nos informations, les terroristes détiennent toujours près de 300 enfants et 600 femmes kidnappés dans les villages des Turcomans à la mi-septembre 2014», a indiqué M. al Bayati.

Les prisonniers, détenus probablement dans l'hôpital municipal et dans un orphelinat, étaient utilisés comme bouclier humain.

Ali al Bayati espère que l'on connaîtra bientôt les endroits où sont détenus les autres civils enlevés par les terroristes, que ce soit en Irak, en Syrie ou ailleurs.

Dossier:
Opération de libération de la ville de Mossoul (2017) (26)

Lire aussi:

Déguisé en femme, un kamikaze fait 14 morts dans un camp de réfugiés en Irak
L'Occident préparerait un «scénario irakien» pour la Syrie
Daech exécute un imam qui évoque la mort présumée d’Al-Baghdadi
Dérives sectaires et crise sanitaire: «Avec l’apparition du Covid-19, la médecine alternative a flambé»
Tags:
Irak, Mossoul, Ali al Bayati, Etat islamique, enfants, prisonniers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook