International
URL courte
339
S'abonner

L'attaque terroriste à Damas, qui a pris la vie d'une vingtaine de personnes et en a blessé des dizaines d'autres, n'est qu'une tentative de miner les tendances positives dans le cadre du lancement du processus politique en Syrie, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié l'attentat dans la capitale syrienne, survenu dimanche, de tentative de saper le règlement pacifique.

«Nous condamnons cette attaque meurtrière, perpétrée sur fond d'efforts renforcés dans l'intérêt du règlement politico-diplomatique du conflit armé interne en Syrie», indique un communiqué du ministère.

«Les 4 et 5 juillet, Astana accueillera le 5e sommet international sur la Syrie, un nouveau round du dialogue intersyrien est fixé au 10 juillet», est-il souligné. «Nous considérons cette nouvelle action des extrémistes comme une tentative agonisante de contrer les tendances positives qui se renforcent dans le cadre du lancement du processus politique en Syrie».

En outre, le ministère russe a exhorté les partenaires internationaux à prendre la menace terroriste au Proche-Orient plus au sérieux.

Dimanche 2 juillet, trois terroristes-kamikazes au volant de voitures piégées avaient l'intention de se faire exploser à Damas, mais les forces de l'ordre ont pu arrêter deux véhicules. Le troisième terroriste a actionné sa charge explosive au centre de la capitale syrienne, sur la place centrale Tahrir. L'explosion a fait au moins 20 morts, des dizaines de civils ont reçu des blessures de différente gravité.

Lire aussi:

Attentat à la voiture piégée à Damas, des morts et des blessés
Damas réagit aux menaces de nouvelles frappes US
Moscou dénonce une campagne médiatique sur l’emploi présumé d’armes chimiques par Damas
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Tags:
crise syrienne, règlement, processus de paix, tentative de sabotage, tentative, blessés, victimes, attentat, ministère russe des Affaires étrangères, Astana, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook