Ecoutez Radio Sputnik
    Crimes contre l’humanité: Varsovie demande aux USA l’extradition d’un nazi ukrainien

    Crimes contre l’humanité: Varsovie demande aux USA l’extradition d’un nazi ukrainien

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    6244

    L’Institut polonais de la mémoire nationale a demandé aux États-Unis d’arrêter et d’extrader vers la Pologne le citoyen américain Michael C. (selon la législation polonaise, le nom n’est pas divulgué), soupçonné d'avoir commis des crimes contre l'humanité pendant la Seconde Guerre mondiale, indique mardi le site de l’Institut.

    Un citoyen américain originaire d'Ukraine pourrait être extradé des États-Unis vers la Pologne sur demande de l'Institut polonais de la mémoire nationale (Commission de poursuite des crimes contre la nation polonaise). Selon les données de l'organisation, Michael C. a commis des crimes contre l'humanité pendant la Seconde Guerre mondiale. Il aurait collaboré avec les nazis et tué au moins 44 personnes.

    Selon les enquêteurs polonais, le suspect était un commandant de la Légion de légitime défense ukrainienne (l'une des divisions de l'Organisation des nationalistes ukrainiens, interdite en Pologne) et a ordonné le massacre d'habitants de plusieurs villages. Selon des informations non officielles, il aurait déjà 98 ans.

    «Michael K., qui a émigré aux Etats-Unis d'Ukraine, est soupçonné d'avoir commis des crimes contre l'humanité, qui sont aussi des crimes de guerre. Le 23 juillet 1944, en tant que commandant de la légion ukrainienne de légitime défense au service des Allemands, [il, ndlr] a donné l'ordre à ses soldats subordonnés e tuer les habitants du village Khlanouv, des colonies Khlanouv et Vladislavin et de brûler des maisons situées là-bas», informe l'Organisation polonaise.

    Dès 1930, les nationalistes ukrainiens ont collaboré avec les forces spéciales nazies et ne rompirent les liens qu'en 1943. En 1939, l'OUN (l'Organisation des nationalistes ukrainiens) a amorcé une collaboration dirigée contre l'Union soviétique avec l'Allemagne nazie. Les instructions de l'OUN appelaient à tuer les «Polonais indésirables, les militants russes et les juifs», les membres de «minorités nationales hostiles» (polonais, russes, Juifs) devant être abattus dans les combats.

    Lire aussi:

    L’expérience de Milgram confirmée: c’est la circonstance qui fait le nazi
    Nazis ou extraterrestres? La Pologne s’enfonce dans le révisionnisme historique
    Autriche: hommage aux victimes du nazisme dans l’ancien camp de Mauthausen
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Tags:
    crimes nazis, extradition, Seconde Guerre mondiale, Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN), Ukraine, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik