International
URL courte
326
S'abonner

En prévision du sommet du G20 à Hambourg, le ministère allemand de la Défense a ordonné à ses miliaires de s'abstenir de porter l’uniforme pour éviter d'être attaqués par des protestataires.

Le ministère allemand de la Défense a averti les militaires de la Bundeswehr (armée nationale) cantonnés à Hambourg et dans ses environs d'une menace d'attaque de la part des opposants au sommet du G20 qui se tiendra dans cette ville les 7 et 8 juillet.

Aussi est-il interdit aux soldats et officiers de porter l'uniforme entre le 5 et le 9 juillet, relate le Spiegel Online.

Les soldats en uniforme risquent de devenir la cible d'attaques spontanées de participants à des manifestations de protestation appartenant au groupe d'extrémistes de gauche, explique le ministère.

En outre, la Bundeswehr a ordonné que tous les véhicules militaires soient retirés des rues de la ville et qu'ils soient garés dans les garnisons. Jusqu'à 10.000 extrémistes de gauche pourraient venir à Hambourg pour protester contre la politique du G20, selon le service allemand de contre-espionnage.

Recep Tayyip Erdogan
© REUTERS / Murat Cetinmuhurdar/Presidential Palace
Les militaires sont particulièrement préoccupés par les drones que pourraient utiliser les protestataires, ajoute le magazine. Les services secrets n'ont pas toujours de moyens pour faire face à ce genre d'appareils.

En attendant, la police disperse déjà les manifestants à l'aide de canons à eau. Les protestataires ont commencé leurs manifestations bien avant le début du sommet.

Lire aussi:

Que fait ce «Poutine» dans un champ italien à l'approche du sommet du G20?
Poutine et Trump se rencontreront le 7 juillet à Hambourg
Un Allemand arrêté pour avoir planifié une attaque pendant le G20
Manifestation contre la loi Sécurité globale: la façade de la Banque de France en feu à Paris - vidéo
Tags:
protestations, uniformes, sommet du G20 en Allemagne (2017), Bundeswehr (armée allemande), Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook