Ecoutez Radio Sputnik
    G20: Trump sortira-t-il sain et sauf de son tête-à-tête avec Poutine?

    G20: Trump sortira-t-il sain et sauf de son tête-à-tête avec Poutine?

    © AP Photo/ Susan Walsh
    International
    URL courte
    La Main du Kremlin
    3765201031

    Quelques histoires d’épouvante avant la rencontre des dirigeants russe et américain au sommet du G20: Trump risque d’être victime des «manipulations» de son homologue russe qui «comprend bien sa psychologie» et pourrait l’attaquer… par des louanges! Creusons un peu plus dans ce nouveau crime atroce qu’ourdirait Vladimir le Terrible.

    Un duel entre un ex-espion et une âme simple — telle est la vision du futur tête-à-tête Trump-Poutine lors du sommet du G20 qui devrait avoir lieu ce vendredi. «Qui est le plus fort?», s'interroge Newsweek à l'approche du jour fatidique avant de faire remarquer: «La poignée de main de Trump et Poutine ouvrira l'ère olympique des postures machos.»

    Blague à part, à quoi doit s'attendre Donald Trump? La plupart des experts et journalistes occidentaux s'accordent sur le fait que l'entrevue recèle bien des risques. Comme l'estime l'agence Bloomberg, le chef d'État américain n'est qu'un novice dans les affaires mondiales et est susceptible alors de succomber aux «manipulations» de Poutine, «un ex-agent sournois du renseignement soviétique» qui est «expérimenté dans le jeu des stratégies et de la gestion de l'État. »

    Les différentes stratégies de comportement des deux leaders suscitent de grandes inquiétudes tant chez d'anciens diplomates que chez des analystes américains. Tandis que le dirigeant russe s'affiche comme «un stratège habile et concentré» qui se prépare de manière approfondie à la réalisation de ses plans et ne se distrait pas de ses objectifs, son homologue américain, tout au contraire, «évite toutes sortes de préparations et se laisse guider par son intuition».

    Mais face à l'ancien espion élevé dans le pays des ours «sa capacité imaginaire à lire une personne devant lui» pourrait lui faire faux bond, frémissent des experts. Et devinez quelle arme notre espion venu du froid choisira pour combattre M. Trump?

    «Dans le cas de Poutine, qui a pris des leçons de mensonges, ça [lire la personne, ndlr] peut être difficile, surtout si le leader russe essaie de désarmer Trump par une louange», révèle le Bloomberg.

    Encore un petit avertissement à Trump de la part du Washington Times: un bon espion est capable de persuader les autres qu'il est médiocre et le président US devrait donc y être prêt.

    «Je suis très préoccupée par le fait que les États-Unis pourraient se trouver hors-jeu», indique Evelyn Farkas, ancienne assistante du secrétaire adjoint de la Défense pour la Russie et l'Ukraine sous la présidence Obama.

    Selon elle, le Président Trump «ne peut pas résister aux éloges et à la flatterie, alors que Poutine semble bien comprendre sa psychologie».

    Une petite incohérence s'est introduite pourtant dans la logique des experts: tout en craignant la pression de l'ex-espion sur Donald Trump, ils estiment que «tout, sauf un fiasco total, sera un succès» pour la Russie lors de la rencontre.

    «S'il y a des progrès, il seront apparemment très lents et sélectifs», a déclaré Andreï Kortunov, directeur général du Conseil russe des affaires internationales.

    D'où cette incertitude soudaine face aux capacités de l'ancien manipulateur?

    Pourtant, d'après l'ancien employé de la Maison-Blanche Thomas Graham, un peu plus optimiste, Trump et Poutine pourront tout de même s'accorder sur quelque chose: sur l'ordre du jour des relations russo-américaines pour les prochains mois et peut-être même sur leur prochaine rencontre!

    Entre-temps, l'ancien ambassadeur en Ukraine Steven Pifer explique au New York Times la raison de cette vague de nervosité à la Maison-Blanche et au Département d'État: la rencontre peut présenter un grand nombre de risques, mais ces risques concernent plutôt le Président américain que son homologue.

    «Il y a ce nuage gris pendant au-dessus du Président [Trump] en raison du complot [de ses partisans avec des autorités russes]. Donc, tout accord qu'il conclut va être mis en question: "N'est-ce pas un cadeau aux Russes?"», précise M.Pifer.

    Depuis le début de l'année en cours, MM Poutine et Trump se sont entretenus par téléphone à trois reprises. La première réunion entre les deux leaders est programmée pour le 7 juillet, en marge du sommet du G20 à Hambourg.

    Auparavant, le Kremlin a fait savoir que les dirigeants des deux pays évoqueraient les questions relatives à la lutte antiterroriste, ainsi que la situation en Syrie et en Ukraine.

    Lire aussi:

    Ce que les médias occidentaux attendent du sommet Poutine-Trump
    Manifs anti-G20: vous reprendrez bien un coup de canon à eau?
    Une «Marche des cadavres» contre le sommet du G20 passe à travers Hambourg
    Tags:
    La Main du Kremlin, La Faute Aux Russes, menaces, rencontre, sommet, G20, Donald Trump, Vladimir Poutine, Washington, Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik