Ecoutez Radio Sputnik
    Ana Brnabic

    Belgrade préfère l’UE à Moscou? La mauvaise interprétation des médias mainstream

    © AP Photo/ Darko Vojinovic
    International
    URL courte
    11319

    La Première ministre serbe a dû démentir les propos qu'on lui a prêtés sur la préférence qu’elle donnerait à l’UE au détriment de la Russie, ceux-ci ayant été faussés par Bloomberg.

    Les propos de la Première ministre serbe Ana Brnabić sur la Russie et l'Union européenne ont été mal interprétés par l'agence de presse Bloomberg, a-t-elle expliqué à l'ambassadeur russe à Belgrade.

    Mme Brnabić a rencontré le diplomate russe pour lui expliquer le véritable état des choses, a raconté aux journalistes jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

    Dans une interview accordée à Bloomberg, Ana Brnabić avait déclaré que «si la Serbie devait choisir entre la Russie et l'UE, elle choisirait cette dernière».

    Dans son entretien avec l'ambassadeur russe, Mme la Première ministre a indiqué que ses propos avaient été mal interprétés par l'agence américaine et a présenté un sténogramme intégral de l'interview, qui ne contient pas la phrase qui lui a été attribuée.

    Ana Brnabić est connue comme une femme politique pro-occidentale. Elle ne fait pas partie du Parti progressiste serbe, actuellement au pouvoir.

     

    Lire aussi:

    Le Président serbe nomme une femme à la tête du gouvernement
    La Serbie ne se joindra jamais au bal des sanctions antirusses
    L’UE met la pression pour que la Serbie rejoigne les sanctions contre Moscou
    Tags:
    Union européenne (UE), Ana Brnabic, Russie, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik