International
URL courte
10231
S'abonner

Au moins 119 personnes ont trouvé la mort dans de nouveaux raids de la coalition internationale anti-Daech réalisés en Syrie et en Irak.

La coalition internationale anti-Daech dirigée par les États-Unis a identifié 119 victimes supplémentaires parmi la population civile dans ses raids effectués en Irak et en Syrie, a annoncé l'état-major de la coalition.

«En mai, la coalition a achevé l'évaluation de 141 rapports, dont 114 ont été jugés peu fiables, alors que 27 étaient crédibles», annonce le communiqué.

Il est également indiqué que ces 27 cas avaient «causé involontairement la mort de 119 civils».

Selon l'état-major, au total, 603 civils ont été tués en Syrie et en Irak lors des raids de la coalition internationale anti-Daech.

D'après un récent rapport de l'armée américaine, près de 400 civils ont été tués dans les frappes aériennes de la coalition anti-Daech en Irak et en Syrie entre 2014 et 2017. Or, le député syrien Muhammed al Husein contacté par Sputnik a évalué le nombre des civils tués par la coalition dans les deux pays à 20 000 personnes n'ayant « aucun rapport avec les organisations terroristes ».

Selon le ministère syrien des Affaires étrangères, les actions de la coalition internationale menée par les États-Unis sont comparables aux conséquences des crimes causés par l'organisation terroriste Daech.

Lire aussi:

Les frappes de la coalition sur Raqqa tuent plus de 30 civils
35 civils tués dans les frappes de la coalition US en Syrie
Syrie: au moins 40 civils tués dans une frappe de la coalition près de Deir ez-Zor
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Tags:
morts, civils, coalition anti-Daech, Syrie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook