International
URL courte
34629
S'abonner

La décision de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la société et la culture (Unesco) de classer le Tombeau des Patriarches de la ville de Hébron en tant qu’objet palestinien du patrimoine mondial a été fortement critiquée par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Vendredi 7 juillet, le Comité du patrimoine mondial de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la société et la culture (Unesco) a pris la décision d'inscrire en tant qu'objet palestinien la cité ancienne de la ville de Hébron (Al-Khalil) sur la liste du Patrimoine mondial et sur la liste du Patrimoine mondial en péril.

Dans une vidéo diffusée par le service de presse du Premier ministre israélien, l'homme politique a qualifié la décision prise par l'Unesco d'absurde.

Selon Benjamin Netanyahu, le Tombeau des Patriarches à Hébron représente un lieu d'enterrement des ancêtres du peuple israélien. Les libertés religieuses ne sont assurées que dans les endroits marqués par la présence israélienne dans la région, a précisé le Premier ministre.

L'homme politique a déclaré qu'Israël continuerait de protéger ce lieu de culte et d'y assurer les libertés religieuses pour tous.

La ville de Hébron (Al-Khalil) est située en Cisjordanie, à 30 kilomètres au sud de Jérusalem.

Lire aussi:

Netanyahu veut fermer l'agence de l'Onu qui aide les réfugiés palestiniens
Netanyahu annonce une ère nouvelle dans les relations avec les USA
Netanyahu interrogé pour la troisième fois par la police
Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Tags:
liste du Patrimoine mondial de l'Unesco, liberté de culte, religion, UNESCO, ONU, Benjamin Netanyahu, Palestine, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook