International
URL courte
11241
S'abonner

Annoncé vendredi à l’issue d’un tête-à-tête entre le Président russe et son homologue américain, le cessez-le-feu vise à mettre un terme aux affrontements dans la province de Deraa frontalière de la Jordanie et celle de Kouneitra qui longe le plateau du Golan occupé par Israël.

Le cessez-le-feu annoncé par Moscou et Washington vendredi après un tête-à-tête entre le Président russe et son homologue américain est entré en vigueur ce dimanche à midi (9h GMT). Il s'agit d'une nouvelle tentative de mettre fin aux hostilités qui ne cessent depuis six ans, relate Reuters.

Cet accord de désescalade vise à faire cesser les affrontements entre troupes gouvernementales et groupes d'opposition dans la province de Deraa frontalière de la Jordanie et celle de Kouneitra qui longe le plateau du Golan occupé par Israël.

Plusieurs tentatives de cessez-le-feu ont été menées en Syrie mais elles ont toutes échoué, rendant impossible à évaluer la volonté des deux camps de respecter celle-ci.

Un responsable du département d'État américain a indiqué que de nouvelles discussions seront nécessaires pour définir plusieurs aspects essentiels de cet accord, à commencer par le contrôle de son application.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que l'accord incluait «la garantie d'un accès humanitaire et la mise en place de contacts entre l'opposition dans la région et un centre de contrôle qui sera établi dans la capitale jordanienne».

Lire aussi:

Erdogan: Ankara ne permettra pas la formation d’un État kurde dans le nord de la Syrie
Bientôt un allègement de l’embargo français en Syrie? Chiche, disent des sénateurs
Israël s'oppose à un contrôle russe dans la zone de désescalade dans le Sud de la Syrie
Les autorités libanaises ont déterminé l’origine des explosions à Beyrouth
Tags:
trêve, États-Unis, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook