Ecoutez Radio Sputnik
    Les présidents russe et américain Vladimir Poutine et Donald Trump s'entretiennent à Hambourg

    Trump, Poutine: ce dont ils ont vraiment parlé pendant une heure

    © Sputnik . Mikhail Klementiev
    International
    URL courte
    Sommet du G20 à Hambourg (2017) (48)
    13213
    S'abonner

    Alors que le journal The New York Times estime que Donald Trump aurait consacré au moins 40 minutes à parler de «l’ingérence» russe dans la présidentielle américaine de 2016 lors de sa première rencontre avec Vladimir Poutine, une «sherpa» russe indique que la discussion a principalement porté sur la lutte contre le terrorisme.

    Lors de leur première rencontre dans le cadre du sommet du G20 à Hambourg, Donald Trump et Vladimir Poutine ont consacré beaucoup de temps à débattre de la lutte contre le terrorisme international, a déclaré la «sherpa» russe Svetlana Loukach.

    «Au moins une heure a été consacrée à la lutte contre le terrorisme», a-t-elle précisé lors d'un point de presse.

    Le premier tête-à-tête entre Donald Trump et Vladimir Poutine s'est tenu vendredi à Hambourg, en marge du sommet du G20. Les discussions ont duré près de deux heures et demie. Donald Trump a par la suite qualifié l'entrevue de «formidable».

    «J'ai eu un très long entretien avec le Président des États-Unis. Plusieurs questions avaient trait à l'Ukraine, à la Syrie et à d'autres problèmes, mais nous avons aussi discuté des relations bilatérales. Nous sommes revenus sur les questions de la lutte antiterroriste et de la cybersecurité», a déclaré Vladimir Poutine lors de sa rencontre avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

    Dossier:
    Sommet du G20 à Hambourg (2017) (48)

    Lire aussi:

    Trump et Poutine en guerre contre la cybercriminalité pour éviter les soupçons d’ingérence
    Rencontre Trump-Poutine, vue par le NYT: 40 minutes sur l’«ingérence» russe
    Poutine soutient les projets de Trump sur la livraison de gaz américain en Europe
    Tags:
    entretien, Donald Trump, Vladimir Poutine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik