International
URL courte
191421
S'abonner

Selon des journalistes japonais, Vladimir Poutine a fait preuve d'une grande hospitalité en ayant reconduit en voiture présidentielle l'ex-Premier ministre du Japon, Yoshiro Mori, jusqu'à son hôtel après la rencontre qu'ils ont eu lors de l'exposition industrielle internationale Innoprom-2017, à Ekaterinbourg.

La rencontre de Vladimir Poutine avec l'ancien Premier ministre japonais Yoshiro Mori à l'exposition Innoprom-2017 à Ekaterinbourg
© Sputnik . Alexei Nikolsky
La rencontre de Vladimir Poutine avec l'ancien Premier ministre japonais Yoshiro Mori à l'exposition Innoprom-2017 à Ekaterinbourg

La chaîne de télévision NHK, couvrant la rencontre de Vladimir Poutine avec l'ancien Premier ministre japonais Yoshiro Mori à l'exposition Innoprom-2017 à Ekaterinbourg, a souligné le fait que le dirigeant russe avait reconduit son invité à l'hôtel en voiture présidentielle. Ce geste du Président russe a été qualifié de «manifestation d'hospitalité sans précédent».

Après un dîner informel, Poutine et Mori sont allés ensemble à l'hôtel, où l'ancien Premier ministre était descendu. Dans le hall de l'hôtel, ils ont été accueillis par les membres de la délégation japonaise, ainsi que par la fille de l'homme politique Yoko Fujimoto.

En tant que pays partenaire de l'événement, le Japon a fait participer 160 entreprises dans l'espoir de développer les relations économiques avec la Russie. Tokyo estime que l'activation de ces liens mène à un règlement du problème territorial entre les deux pays et à la signature d'un traité de paix.

Depuis de longues années, les relations entre la Russie et le Japon sont ternies par l'absence d'accord de paix. Le Japon revendique les îles Kouriles méridionales (Itouroup, Kounachir, Chikotan et Habomai), invoquant le Traité d'amitié et de paix russo-japonais de 1855. Pour Tokyo, leur restitution est une condition sine qua non de l'accord de paix avec la Russie, qui n'a pas été signé à l'issue de la Seconde Guerre mondiale.

La position de Moscou repose sur le constat que les îles Kouriles méridionales faisaient partie de l'URSS à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, la souveraineté russe sur ces îles étant incontestable et conforme au droit international.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
Près de 40.000 nouvelles contaminations en 24 heures en France
Tags:
Yoshiro Mori, Vladimir Poutine, Japon, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook