Ecoutez Radio Sputnik
    Vue de Varsovie. Image d'illustration

    Varsovie déclare avoir de «bonnes intentions» à l’égard de Moscou

    © Sputnik. Anton Denssov
    International
    URL courte
    8831313

    Selon le chef de la diplomatie polonaise, Varsovie ne perd pas espoir d’instaurer des relations de bon voisinage avec la Russie, qui est un fournisseur important de ressources naturelles et représente un vaste marché.

    Varsovie garde espoir d'établir un dialogue constructif avec Moscou, a déclaré le ministre polonais des Affaires étrangères Witold Waszczykowski, lors d'une interview au journal autrichien Der Standard.

    «Nous considérons la Russie comme une grande chance. Nous sommes voisins d'un marché énorme et d'un grand fournisseur de produits de base», a affirmé M.Waszczykowski.

    «Nous ne perdons pas l'espoir de pouvoir persuader la Russie de nos bonnes intentions. L'Otan et l'UE ne provoquent pas la Russie, mais répondent au comportement provocateur de Moscou», a-t-il ajouté sans préciser, toutefois, de quelles provocations il s'agissait.

    Auparavant, les autorités polonaises ont à plusieurs reprises évoqué une menace présumée de la part de la Russie. À son tour, Moscou affirme n'avoir l'intention d'agresser aucun pays membre de l'Alliance atlantique.

    Selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, les dirigeants de l'Otan sont parfaitement conscients du fait que la Russie ne projette pas d'agression envers ses membres mais saisissent le moindre prétexte pour accumuler du matériel de guerre à proximité des frontières russes.

    Lire aussi:

    La Pologne dévoile sa seule condition pour acheter de l’énergie aux USA
    Pologne: vaste évacuation suite à la découverte d’une bombe de 500 kg
    Pologne: une clôture à la frontière de l’Ukraine et de la Biélorussie…contre des sangliers
    Trump en Pologne: «Une visite qui coûte bien cher!»
    Tags:
    relations, dialogue, Moscou, Russie, Varsovie, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik