Ecoutez Radio Sputnik
    Doha, Qatar

    La France se prononce pour l’apaisement des sanctions à l’encontre du Qatar

    © AP Photo / Kamran Jebreili
    International
    URL courte
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)
    526

    La France a appelé à apaiser les sanctions à l’encontre du Qatar, car, selon le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, la crise du Golfe «ne profite à personne».

    Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a appelé samedi à Doha à une «désescalade rapide» dans le Golfe, en proie à une crise «qui ne profite à personne», annonce Reuters.

    «Nous sommes convaincus de l'importance de mesures de confiance permettant de trouver les modalités concrètes d'une désescalade rapide, car cette crise ne profite à personne», a-t-il déclaré après une rencontre avec l'émir Tamin ben Hamad al Thani.

    Et d'ajouter que la crise allait «au contraire à l'encontre des intérêts de tous».

    Le chef de la diplomatie française effectue une tournée de deux jours dans la région en vue de trouver un moyen de régler les tensions liées à la décision de l'Arabie saoudite et de ses alliés de rompre leurs relations commerciales et diplomatiques avec le Qatar.

    L'Arabie saoudite, Bahreïn, l'Égypte et les Émirats arabes unis ont rompu le 5 juin leurs relations diplomatiques avec le Qatar, l'accusant de soutenir le terrorisme et de se rapprocher de l'Iran chiite, grand rival régional du royaume saoudien. Le Qatar, qui a le soutien de la Turquie, rejette fermement ces allégations.

    Les quatre pays arabes demandent notamment au Qatar de rompre les relations diplomatiques avec l'Iran, de fermer la base militaire turque sur son territoire et de mettre fin à la diffusion de la chaîne de télévision Al Jazeera.

    Doha, à son tour, a qualifié les requêtes d'irréalistes et a appelé à les réviser.

    Dossier:
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)

    Lire aussi:

    Crise du Golfe: quelle menace pour la sécurité énergétique mondiale?
    Une invasion saoudienne du Qatar moins probable qu’un coup d’État
    Les pays arabes veulent (encore) durcir les sanctions contre Doha
    Tags:
    crise, Jean-Yves Le Drian, Pays du Golfe, France, Qatar
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik