International
URL courte
0 05
S'abonner

Après l'attaque survenue dans la station balnéaire égyptienne d'Hourghada qui a fait deux morts parmi les touristes allemands, deux chasseurs de la Bundeswehr ont décollé pour localiser un avion égyptien se dirigeant vers la ville de Münster dont le signal a été momentanément perdu par les services de contrôle au sol.

Deux avions de chasse allemands ont été envoyés samedi pour escorter un avion de ligne reliant la station balnéaire égyptienne d'Hourghada à la ville Münster située dans l'ouest de l'Allemagne, a annoncé Der Spiegel.

Les chasseurs ont décollé après que les services allemands de la sécurité des vols avaient perdu le contact avec l'avion, a précisé un représentant de la Bundeswehr.

Ce dernier a confirmé que des avions de chasse avaient bien été envoyés pour localiser l'avion de ligne. Cependant, comme l'affirme le Spiegel, la communication avec l'avion a été rétablie avant que les chasseurs ne l'aient retrouvé.

Vendredi, dans la station balnéaire d'Hourghada située à 400 km au sud du Caire, deux touristes allemandes ont été tuées et quatre autres personnes blessées par un Égyptien armé d'un couteau. L'assaillant, qui a été arrêté, est arrivé par la mer et est parvenu à pénétrer dans l'enceinte de l'hôtel Egyptian Red Sea.

Identifié comme étant Abdelrahman Shaban, l'auteur de cette attaque pourrait être lié à Daech, estime le site d'information Sada Elbalad qui cite une source au sein des services de sécurité égyptiens. Ce média affirme que l'assaillant était adepte de l'idéologie de Daech et disait «vivre dans le respect des règles de la charia». Il est également indiqué que Shaban parlait allemand et avait discuté avec des étrangers avant de passer à l'acte.

 

Lire aussi:

Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Un homme battu à mort dans une cité de Marseille
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Dans l’affaire Adama Traoré, l’une des expertises dédouanant les gendarmes est annulée
Tags:
Hurghada, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook