International
URL courte
22830
S'abonner

Le cinéaste et musicien serbe Emir Kusturica, qui ne cache pas sa sympathie pour le chef d’État russe, a tenu à expliciter son affection, détaillant ce qu’il apprécie chez le chef du Kremlin.

Le penchant d'Emir Kusturica envers Vladimir Poutine est bien connu. Cela n'empêche pourtant pas les journalistes d'interroger le réalisateur serbe pour comprendre d'où lui vient cette sympathie. La chaîne RT n'a pas été en reste.

«Je salue les actes de Vladimir Poutine, qui, avec sa façon délicate de faire les choses, relève une Russie qui était à genoux sous Eltsine et fait en sorte que les Russes soient fiers de leur histoire et surtout de leur culture», a expliqué M. Kusturica dans un entretien accordé à la chaîne.

Le cinéaste couronné de deux Palmes d'or avoue par ailleurs partager la position du chef d'État russe sur un bon nombre de questions, allant des aliments génétiquement modifiés à la culture. Déplorant la propagation des cultures OGM, le réalisateur affirme voir d'un bon œil l'interdiction de ce genre d'aliments en Russie.

Emir Kusturica avoue en outre que ses bonnes relations avec Vladimir Poutine lui méritent parfois les foudres médiatiques et se rappelle d'une blague sur des missiles qu'il s'est dit prêt à installer sur son balcon. Incomprise, la blague avait alors déclenché une virulente polémique.

«Le monde d'aujourd'hui est si sérieux qu'on ne peut même pas plaisanter à ce sujet. Un jour, j'ai dit que j'aurais permis à Poutine d'installer des missiles sur mon balcon. J'en ai par la suite discuté avec ma femme et lui ai dit que c'était une blague», raconte M.Kusturica, ajoutant que certains ne l'avaient toujours pas compris.

«Il y a ceux qui m'ont violement attaqué parce qu'ils pensaient que cela était vraiment possible. Dans le monde d'aujourd'hui, les bonnes blagues du siècle précédent n'ont plus leur place,» conclut le cinéaste.

Lire aussi:

Kusturica: pour l'Europe, un antifasciste est un nazi et un nazi est un démocrate
Un film de Kusturica refusé à Cannes en raison de son amitié avec Poutine?
Kusturica dément le refus de son film à Cannes pour des raisons politiques
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Tags:
Emir Kusturica, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook