Ecoutez Radio Sputnik
    Bana

    Pierre Le Corf : la blogueuse Bana, «mécanisme de propagande pendant la guerre» en Syrie

    © REUTERS/ Umit Bektas
    International
    URL courte
    323849733

    Pierre Le Corf, fondateur de l’ONG WeAreSuperheroes et un des rares humanitaires européens à travailler sur le terrain à Alep, a relayé sur Facebook de nouvelles informations sur la célèbre blogueuse de 7 ans, Bana Alabed.

    «Ce pauvre chaton a perdu de sa vie bien plus qu'elle ne peut encore s'en rendre compte», a déclaré Pierre le Corf, humanitaire français, sur son compte Facebook, se référant à la fillette syrienne de sept ans, Bana Alabed, qui raconte sur Twitter la guerre qu'elle vit au quotidien. M.Le Corf a également publié une vidéo qui, selon ses dires, «vise à dévoiler un mécanisme de propagande des plus efficaces en temps de guerre: les enfants».

    «D'autres vidéos suivront, j'en publie une qui suffit à vous ouvrir une nouvelle porte sur la réalité. Comprenez que ce travail ne vise en aucun cas l'enfant qu'est Bana, il vise à dévoiler un mécanisme de propagande des plus efficaces en temps de guerre: les enfants», a-t-il indiqué.

    D'après l'humanitaire français, lui et son «grand ami», Khaled Iskef, un journaliste qui «se bat pour transmettre la réalité avec ses propres moyens», ont réalisé un énorme travail en Syrie pour jeter la lumière sur la vérité.

    «Nous avons passé pas mal de temps ensemble à sortir des documents des décombres et à essayer de relier les différentes organisations, dont beaucoup dépendent de gouvernements, organisations prétendant aider les gens ici quand finalement elles financent le terrorisme et la continuité de la guerre, à tout prix», a souligné Pierre Le Corf sur Facebook.

    Selon lui, le père de Bana s'appelle Ghassan Al Abed. Il était l'un des chefs de la brigade djihadiste Al Safwa, directeur du tribunal islamique, «qui exécutait les civils au nom de la charia», mais aussi le représentant du Alep City Council avec Brita Hagi Hassan, «le faux maire d'Alep, élu par les représentants des groupes terroristes et qui vit maintenant à Paris».

    M.Le Corf a précisé que les plus proches membres de la famille sont membres d'al-Nosra et d'Isis.

    «La maman de Bana elle-même était sous le drapeau d'al-Nosra, elle-même ayant porté les armes. La maison de Bana était dans un quartier quasiment entièrement occupé par des bâtiments militaires de Jabhat al-Nosra, même ses vidéos étaient prises dans des zones interdites aux civils sous peine d'exécution».

    Pour conclure, M.Le Corf a appelé les internautes à se faire «leur propre opinion», mais surtout à cesser de «se laisser berner par des monstres qui se cachent derrière des visages d'enfants».

    Bana Alabed est une petite fille originaire d'Alep, en Syrie, qui grâce à l'aide de sa mère publie des messages en anglais via Twitter. La plupart de ces tweets donnaient des informations sur la bataille d'Alep et les différentes attaques aériennes que Bana a vécues. Pourtant, l'authenticité de ce compte a été mise en cause à plusieurs reprises, car tout laisse à penser que dans «ses» vidéos, la fillette ne fait que reproduire un texte appris par cœur ou soufflé.

    Lire aussi:

    Trump et la «blogueuse Bana» dans le top des personnes les plus influentes sur Internet
    La bloggeuse Bana s'adresse cette fois-ci à Donald Trump
    Les dessous du succès phénoménal du compte de la «blogueuse» Bana
    Tags:
    enfants, propagande, guerre, Pierre Le Corf, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik