Ecoutez Radio Sputnik
    Ciberataque (imagen referencial)

    L’avocat d’un hacker russe accusé de cyberpiratage envoie une lettre à Donald Trump

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    472661

    L’avocat d’Evgueni Nikouline, ressortissant russe soupçonné d'avoir commis des cyberattaques contre des cibles américaines, appelle le Président américain à se pencher sur les pratiques illicites des services de sécurité américains.

    L'avocat Vladimir Makeev, représentant les intérêts d'un ressortissant russe soupçonné de piratages informatiques, Evgueni Nikouline, a écrit une lettre à l'intention de Donald Trump, relate le journal russe Izvestia.

    Dans la lettre, poursuit le quotidien, l'avocat attire l'attention du Président américain sur les tentatives des services de sécurité des États-Unis visant à inciter son client à faire de fausses déclarations, selon lesquelles il se serait délibérément ingéré dans les élections présidentielles de 2016.

    «Jeffrey Miller [agent spécial du FBI] a proposé à Nikouline d'accepter son extradition vers les États-Unis en vue de discréditer votre campagne présidentielle par médias interposés», lit-on dans la lettre.

    À en croire l'avocat, Nikouline devait se parjurer lui-même et avouer qu'il aurait piraté les serveurs du Parti démocrate. En contrepartie de sa coopération, les services de sécurité devaient mettre fin aux poursuites pénales engagées contre lui, lui allouer une rémunération importante et lui accorder la citoyenneté américaine.

    Pour rappel, l'arrestation d'Evguéni Nikouline, 29 ans, par la police tchèque et le FBI, est intervenue en octobre à Prague après que Washington avait accusé la Russie d'avoir orchestré de vastes piratages informatiques pour influencer la campagne présidentielle aux États-Unis, sans toutefois présenter de preuves tangibles.

    Après l'arrestation de Nikouline, Moscou avait immédiatement accusé Washington de poursuivre ses citoyens. Elle a par la suite lancé à son tour un mandat d'arrêt, accusant le hacker de fraude sur Internet.

    Lire aussi:

    Médias US: les hackers voulaient transmettre à Flynn la correspondance de Clinton
    Les hackers grecs et turcs se lancent dans une guerre informatique
    Crise autour du Qatar? La faute aux hackers russes, bien sûr!
    Des hackers menacent la famille royale de Bahreïn via un compte Twitter piraté
    Des hackers seraient capables de pirater des sous-marins nucléaires britanniques
    Tags:
    cyberterrorisme, ingérence, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik