International
URL courte
71269
S'abonner

Washington n’a pas l’intention de rendre la propriété diplomatique russe à Moscou sans «gagner quelque chose en échange», selon une source au sein de la Maison-Blanche.

Une source au sein de l'administration a expliqué à Sputnik la position américaine au sujet des biens diplomatiques russes saisis aux États-Unis. Elle a affirmé que la Russie ne récupérait pas sa propriété diplomatique si la Maison-Blanche n'obtenait pas «quelque chose en échange».

Lundi, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, et son homologue américain Thomas Shannon tiendront des négociations et discuteront notamment des biens diplomatiques russes. Selon la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova, l'adoption de contre-mesures dépendra des résultats des pourparlers.

En juin dernier, l'assistant adjoint du Président américain, Sebastian Gorka, avait indiqué que les autorités américaines examinaient la possibilité de rendre à la Russie sa propriété diplomatique, saisie par l'administration Obama. Selon lui, Washington voudrait «donner une chance» à la coopération avec Moscou.

En décembre 2016, Barack Obama, alors Président des États-Unis, avait annoncé une série de mesures destinées à sanctionner Moscou pour son ingérence présumée dans l'élection présidentielle américaine, accusations catégoriquement rejetées par le Kremlin. Les États-Unis avaient alors expulsé 35 diplomates russes et fermé deux complexes résidentiels de la mission diplomatique russe à New York et dans l'État du Maryland, près de Washington.

Lire aussi:

Assange sur les biens russes saisis aux USA: un coup pour tout le système diplomatique
Moscou: toute condition dans la restitution des biens diplomatiques russes est illégale
Les biens d’un ex-ministre de la région de Moscou saisis en France
La Maison-Blanche envisage la restitution des biens diplomatiques russes
La Russie ripostera si la saisie de biens diplomatiques par les USA reste dans l'impasse
Tags:
biens diplomatiques, relations diplomatiques, saisie, présidence américaine, Washington, Moscou, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook