Ecoutez Radio Sputnik
    La police turque

    Turquie: arrestation de 100 nouvelles personnes soupçonnées de liens avec Gullen

    © AP Photo/ Lefteris Pitarakis
    International
    URL courte
    965575

    La vaste purge entreprise depuis un an suite au putsch avorté continue à déferler en Turquie, avec une nouvelle vague d’arrestations.

    Recep Tayyip Erdogan
    © AP Photo/ Presidency Press Service via AP, Pool
    La police turque a interpellé 115 personnes accusées d'être liées à la mouvance du prédicateur en exil Fethullah Gülen, relate Hurriyet Daily News, citant des sources au sein des services de sécurité. Selon le média, les arrestations ont eu lieu dans la province de Tekirdağ, dans le nord-ouest du pays.
    Au total, les autorités judiciaires de la province ont ordonné l'interpellation de 127 personnes, à savoir des hommes d'affaires, des agents de police et des femmes de ménage, indiqué Hurriyet.

    Les mandats d'arrêt ont été émis dans le cadre de l'enquête sur le mouvement du prédicateur musulman Fethullah Gülen, lequel vit en exil aux États-Unis depuis 1999 et est accusé d'avoir organisé le coup d'État manqué dans la nuit du 15 au 16 juillet 2016 en Turquie, ajoute de son côté l'agence de presse Anadolu.

    Les personnes interpellées sont soupçonnées de s'être servis de la messagerie cryptée ByLock qui était, selon les autorités turques, l'outil de communication des putschistes présumés.

    Dans le cadre d'une vaste campagne de purges qui a suivi la tentative de putsch de juillet 2016, 50.000 personnes ont été arrêtées et 150.000 professeurs, juges, militaires et autres membres de la fonction publique ont été suspendus de leurs fonctions.

    Lire aussi:

    L’appartenance à l'Otan n’empêchera pas la livraison de S-400 à la Turquie
    Turquie vs Allemagne: la nouvelle pique d'Ankara
    La Turquie envoie deux frégates et un sous-marin vers les côtes de Chypre
    Que cherche l’AKP en allant à Bruxelles commémorer les victimes du putsch raté en Turquie?
    Erdogan: la Turquie serait soulagée de ne pas être acceptée dans l’UE
    Tags:
    purge, interpellation, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik