Ecoutez Radio Sputnik
    S-300

    Les emplacements secrets de systèmes antiaériens S-300 en Iran dévoilés

    © Sputnik. Igor Russak
    International
    URL courte
    216389631

    Le site de renseignement britannique Jane's vient de révéler l’emplacement de trois systèmes antiaériens S-300, construits en Russie, sur le territoire iranien. Deux d’entre eux sont déployés dans la région de Téhéran et le troisième dans la ville portuaire de Bouchehr.

    Selon les informations de la ressource britannique de renseignement Jane's obtenues par imagerie satellite, les trois systèmes d'armes antiaériens S-300, livrés par la Russie, ont été déployés non loin de l'aéroport international Mehrabad, à Téhéran, sur une base militaire au sud-est de la capitale et dans la ville portuaire iranienne de Bouchehr, pour surveiller et protéger les côtes du nord du Golfe.

    Selon le site de renseignement, quatre systèmes d'armes antiaériens S-300 ont été livrés par la Russie en 2016 pour ensuite être déployés dans des lieux stratégiquement importants. L'emplacement d'un des systèmes reste inconnu.

    En 2009, la Russie et l'Iran ont conclu un accord portant sur la livraison de S-300 pour un montant de 900 millions de dollars (817 millions d'euros). Mais le 22 septembre 2010, les autorités russes ont annoncé leur décision de ne pas livrer les S-300 à l'Iran.

    Cinq ans plus tard, Vladimir Poutine a autorisé la fourniture des S-300 à l'Iran.

    Lire aussi:

    Que font l’Iran, la Russie et la Corée du Nord dans une vallée syrienne?
    La Russie, la Chine et l’Iran reconnus des leaders du renseignement par l’Allemagne
    La France revient en Iran avec Total
    L’Iran frappé par une canicule record de ces 100 dernières années
    Renforcement des sanctions: l’Iran juge illégitimes certaines démarches de Washington

    Lire aussi:

    Le système antiaérien S-300 de l’armée iranienne «réduit en cendres» un missile-cible
    La Russie a livré des S-300 à l’Iran. Et après?
    L’Iran mettra en service son propre équivalent du S-300 russe
    Acheter ou ne pas acheter: Téhéran ne sait pas encore s’il achètera les S-400 à Moscou
    L’Iran teste avec succès le système russe de missiles S-300
    Tags:
    missiles, S-300, Téhéran, Bouchehr, Russie, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik