Ecoutez Radio Sputnik
    CNN

    Les médias US ont créé un réflexe conditionné vis-à-vis de Moscou

    © AP Photo/ Ric Feld,File
    International
    URL courte
    7743313

    Selon Andy Biggs, élu républicain à la Chambre des représentants des États-Unis en Arizona, chaque référence à la Russie est devenue un «réflexe conditionné» pour les médias mainstream américains.

    Le mot «Russie» s'est transformé en un réflexe conditionné pour les médias américains, comme CNN ou le New York Times, a déclaré Andy Biggs, représentant républicain des États-Unis pour l'Arizona, cité par le journal The Washington Examiner.

    «Dès que vous dites le mot "Russie", il devient un réflexe de Pavlov pour CNN et le New York Times», a indiqué M.Biggs, en ajoutant que ces médias faisaient tout leur possible afin de «retirer la légitimité au Président des États-Unis».

    Et de préciser que la presse américaine était en effet obsédée par les sujets relatifs à la Russie.

    Lire aussi:

    Médias US: les hackers voulaient transmettre à Flynn la correspondance de Clinton
    Washington fustige les médias US qui «vendent de fausses histoires sur la Russie»
    Les «médias menteurs» US dans le collimateur de Project Veritas
    «Les sources anonymes» des médias US deviennent un mème sur la Toile
    Médias syriens: un bombardement US à Raqqa tue 43 civils

    Lire aussi:

    Trump qualifie CNN et le New York Times de «risée»
    Les médias perdent leur importance aux États-Unis selon George W. Bush
    L'administration Trump boude les plateaux de CNN
    Donald Trump malmène CNN, «ennemi du peuple»
    Un journaliste américain va publier des révélations gênantes sur CNN
    Tags:
    médias mainstream, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik