Ecoutez Radio Sputnik
    L'armée syrienne désamorce des mines dans des localités reculées de Lattaquié

    Déminage de la province syrienne de Lattaquié (Vidéo)

    © Sputnik.
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (été 2017) (114)
    3130

    Après avoir nettoyé de tous les engins explosifs la plus grande partie de la province de Lattaquié, l'armée syrienne procède au désamorçage des bombes et des mines dans les zones difficilement accessibles de la région.

    Des troupes du génie de l'armée syrienne ont entamé la dernière étape du déminage de la province de Lattaquié. Plus tôt, les engins explosifs avaient été désamorcés dans les lieux du déploiement de l'armée syrienne, puis dans les zones agricoles de la région. Le temps est venu de travailler dans les localités difficilement accessibles de la province, principalement situées dans des zones montagneuses.

    L'opération a été lancée dans le village de Ghamam, au centre de la province. Depuis, les spécialistes syriens progressent en direction du mont Turkmène.

    À l'aide d'équipements modernes et sophistiqués, ils examinent chaque empan de terrain. Les démineurs trouvent des bombes cachés sous des rochers, entre les arbres. Sur des sentiers montagneux, ils découvrent des mines antichars. Pour désamorcer les engins laissés par les terroristes, les soldats les enterrent dans des fosses profondes, puis les font sauter.

    Grâce à ces efforts, les habitants locaux sont de plus en plus nombreux à retourner dans leurs demeures.

    Dossier:
    Situation en Syrie (été 2017) (114)

    Lire aussi:

    Des militaires syriens entament le déminage de Homs
    Un véhicule de déminage russe UR-77 en action en Syrie (vidéo)
    Déminage: les appareils russes testés en Syrie remis à l’armée en 2017
    Syrie: onze localités des montagnes de Lattaquié deminées
    Près de 400 maisons détruites par les terroristes ont été reconstruites à Lattaquié
    Tags:
    bombe, mine, déminage, armée gouvernementale syrienne, Lattaquié, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik