International
URL courte
Opération de libération de la ville de Mossoul (2017) (26)
11114
S'abonner

Près de 20.000 soldats et policiers irakiens ont été tués ou blessés lors de l'opération visant à reprendre la ville de Mossoul, a déclaré le vice-Président de l'Irak, Nouri al-Maliki, dans une interview à Sputnik.

Les pertes au sein des forces armées et policières lors de la libération de Mossoul s'élèvent à 20.000 blessés et tués, a déclaré à Sputnik le vice-Président irakien Nouri al-Maliki.

«Les pertes militaires sont énormes — à vrai dire, environ 20.000 morts et blessés dans les forces armées et dans la police», a-t-il indiqué.

Selon lui, les militaires «essayaient de ne pas détruire la ville plus que nécessaire dans le cadre de la guerre. On pensait que la bataille pourrait se prolonger; au bout du compte, elle a duré 9 mois».

«On pouvait encercler la ville, mais le problème c'est que ses habitants risquaient de souffrir de la faim», a insisté M.al —Maliki.

L'offensive de l'armée irakienne visant à éliminer les djihadistes de Daech de la province de Ninive et de sa capitale, Mossoul, a été lancée en octobre 2016. Les troupes gouvernementales étaient appuyées par des milices populaires et l'aviation de la coalition internationale dirigée par les États-Unis.

Dimanche 9 juillet, le commandant adjoint de l'unité de lutte antiterroriste, le lieutenant-général Abdel Wahab al Saidi, a hissé le drapeau irakien au-dessus du dernier repaire des terroristes dans la vieille ville de Mossoul, ce qui signifie la complète libération de la rive occidentale du Tigre.

Dossier:
Opération de libération de la ville de Mossoul (2017) (26)

Lire aussi:

Bataille de Mossoul: des cas de violation des droits de l'homme officiellement reconnus
Reprise des combats entre Daech et l’armée irakienne à Mossoul-Ouest
Libération de Mossoul: «La presse occidentale ne fait pas son boulot»
Les ONG demandent une enquête sur les crimes de la coalition internationale à Mossoul
Les carabiniers italiens formeront les policiers de Mossoul
Tags:
pertes humaines, libération, Mossoul, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook