International
URL courte
7180
S'abonner

Pour le chef de la diplomatie russe, seuls les hommes politiques «irresponsables» nourrissent l'idée de changer le régime en Corée du Nord.

Moscou est sceptique quant à la perspective d'un changement de régime dans n'importe quel pays du monde, dont la Corée du Nord, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

«Nous ne croyons pas au changement de régime dans n'importe quel pays du monde. Je sais que cette idée suscite un grand enthousiasme aux États-Unis, y compris au sein de l'administration actuelle. Ils disent que leur patience est à bout et qu'il faut faire quelque chose, car la menace ne cesse de croître. Or, il me semble que ceux qui passent leur temps à examiner de tels scénarios ne sont pas des politiciens responsables», a indiqué le chef de la diplomatie russe dans une interview accordée à la chaîne de télévision américaine NBC.

Lors d'une visite dans la zone démilitarisée séparant les deux Corées effectuée en avril dernier, le vice-Président US Mike Pence avait annoncé la fin de la politique américaine de «patience stratégique» à l'égard de Pyongyang.

Selon M. Pence, Washington souhaite régler la crise coréenne «par des moyens pacifiques, grâce à la négociation». Néanmoins, il a tenu à souligner que toutes les options étaient sur la table face au pays communiste qui continue de développer ses programmes balistique et nucléaire en dépit des sanctions prises par les Nations unies

Lire aussi:

L’impasse des sanctions américaines contre la Corée du Nord
Poutine: «Il faut garder son sang-froid avec la Corée du Nord»
Trump menace la Corée du Nord d’une riposte «sévère»
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Tags:
sanctions, changement de régimes, nucléaire coréen, Sergueï Lavrov, Mike Pence, Russie, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook