Ecoutez Radio Sputnik
    Synagogue à Istanbul. Archive photo

    Istanbul: des nationalistes turcs attaquent une synagogue par solidarité avec la Palestine

    © AFP 2017 Mustafa Ozer
    International
    URL courte
    10524562510

    Des membres d’un groupe de la jeunesse turque ultranationaliste lié au Parti de la grande unité ont lancé une attaque contre une synagogue à Istanbul en signe de protestation contre la politique menée par Israël à l’égard des palestiniens.

    Des militants turcs liés au Parti d'extrême droite nationaliste de la grande unité ont attaqué une synagogue dans le quartier Beyoğlu à Istanbul. Des nationalistes ont lancé des pierres contre le bâtiment religieux lors d'une manifestation organisée pour protester contre les restrictions d'accès pour les musulmans à la Mosquée al-Aqsa à Jérusalem, signale vendredi le journal Hürriyet.

    «Israël a interdit la prière du vendredi à la mosquée d'al-Aqsa. Il persécute nos frères palestiniens en plaçant des détecteurs à rayons X à l'entrée de notre sanctuaire. Nos frères ne peuvent pas prier dans la mosquée d'al-Aqsa. C'est une restriction de la liberté de religion», a déclaré le chef du groupe ultranationaliste turc, Kurshat Midzan.

    Selon lui, son groupe fera obstacle à la liberté des Juifs à prier «de la même manière qu'ils empêchent les musulmans de prier ». Le groupe a l'intention de poursuivre ces actions, a ajouté Kurshat Midzan.

    Cette action des nationalistes a suscité une forte condamnation de la part de la diaspora juive et l'opposition turque. Le Grand Rabbinat de Turquie a demandé aux autorités turques de prendre les mesures nécessaires contre ces militants. Selon des représentants du Parti républicain du peuple (un parti turc d'opposition), les édifices religieux ne peuvent être les objets de la lutte politique.

    Le 14 juillet, des policiers ont été attaqués au sanctuaire du judaïsme et de l'islam à Jérusalem. Deux d'entre eux ont perdu la vie. Les trois assaillants, arabes israéliens, ont été tués alors qu'ils prenaient la fuite. A la veille de la prière du vendredi, les autorités israéliennes ont installé des détecteurs de métaux dans le centre historique de Jérusalem et y ont limité l'accès pour les hommes musulmans.

    Lire aussi:

    Israël s’applique à supprimer la présence militaire iranienne en Syrie
    Le premier ambassadeur d'Israël depuis 2010 arrive à Ankara
    A peine réconciliés, Ankara critique Tel-Aviv
    Israël s'oppose à un contrôle russe dans la zone de désescalade dans le Sud de la Syrie
    Pétrole d’İskenderun: «La Russie, important partenaire potentiel de la Turquie»
    Tags:
    attaque, prières, nationalistes, synagogue, mosquée Al-Aqsa, Istanbul, Turquie, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik