International
URL courte
21541
S'abonner

Le chasseur T-50 de 5e génération donne des «pouvoirs presqu’infinis» aux pilotes lors des combats, a déclaré ce samedi le commandant supérieur de l'aviation militaire russe et général de corps d’armée Viktor Bondarev.

Pour le commandant supérieur des forces aérospatiales russes, le général de corps d'armée Viktor Bondarev, les capacités du chasseur russe dernier cri T-50 sont illimitées, permettant aux pilotes d'effectuer les manœuvres les plus complexes.

«Pour l'instant, je dirais que le pilote du T-50 n'a pas de limite physiologique. Cela concerne tant la maîtrise que l'exploitation de cet appareil», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, M.Bondarev a expliqué que le T-50 a une meilleure puissance de moteur et une charge en bombes plus perfectionnée. Sa distance de vol a également été améliorée, ainsi qu'une dizaine de paramètres avancés.

«Les constructeurs font tout pour que cette machine remplace au maximum le pilote», a-t-il souligné.

En outre, selon le directeur du Centre de la conjoncture stratégique Ivan Konovalov, ce chasseur de 5e génération se distingue par sa furtivité, ses capacités de manœuvre, sa tôle «intelligente» ainsi que sa capacité de s'élancer à des vitesses supersoniques sans déployer trop d'effort.

Auparavant, les scientifiques ont fait part de leur intention d'équiper le T-50 d'un «système nerveux» susceptible de contrôler l'état de la construction des avions et de détecter les anomalies dans leur fonctionnement.

Le programme d'État d'armement pour les années 2018-2025 prévoit un premier achat en série des chasseurs T-50 à partir du 2019.

Les caractéristiques de l'avion russe T-50 lui assurent la domination dans les airs. Il réalise des manœuvres à une vitesse de 2 100 km/h avec une unité d'accélération de 11 g. De plus, il est capable de voler à une altitude de 20 000 m. Le T-50 franchit le mur du son sans recours à la postcombustion. Seuls le MiG-31 russe et les F-22 et F-35 américains possèdent la même capacité. Dans le même temps, le T-50 peut rester en vol pendant trois heures et demie et effectuer des vols à une vitesse supersonique 24 heures sur 24 par tous les temps.

Il est capable de franchir 5 500 km avec armement embarqué à l'intérieur de la carlingue. En outre, s'il ne doit pas se cacher aux radars ennemis, des armements supplémentaires sont installés sur des supports extérieurs. Le T-50 détecte des cibles à une distance supérieure à 400 km et suit simultanément 60 cibles et, grâce aux technologies laser, peut tirer simultanément sur 16 d'entre elles.

T-50, «Futur système aéronautique de l'aviation du front»
© Sputnik
T-50, «Futur système aéronautique de l'aviation du front»

Lire aussi:

Le chasseur T-50 russe surclasse tout ce qui vole, F-35 US compris, selon Mobtada
Les premiers chasseurs de 5e génération T-50 livrés à l'armée russe en 2019
Le chasseur russe Sukhoi T-50 sera un véritable «tueur de bateaux»
Aux États-Unis, on a comparé le chasseur russe T-50 et le Raptor américain
Le chasseur russe T-50 fera son premier vol en fin d'année
Tags:
Su-57 (T-50, PAK-FA), avions, pilote, machine, défense, chasseur, Viktor Bondarev, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook