Ecoutez Radio Sputnik
    Doha

    Le Qatar a suffisamment de ressources pour supporter le blocus

    © Sputnik . Vitaly Belousov
    International
    URL courte
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)
    0 30

    Doha est capable de survivre au blocus imposé par les pays arabes, mais ses intérêts lui dictent plutôt de trouver une issue de la crise, a déclaré l'ambassadeur de l'émirat en Russie Fahd Mohammed Al-Attiya dans un entretien à Sputnik.

    Le Qatar pourrait continuer à vivre dans les conditions actuelles jusqu'à ce la crise du Golfe ne soit réglée, selon l'ambassadeur de l'émirat en Russie Fahd Mohammed Al-Attiya.

    «Le Qatar a des ressources pour supporter les conditions et circonstances actuelles jusqu'à ce que les États qui ont nous imposé le blocus ne recommencent à respecter les normes internationales. Il est très clair pour nous que les efforts mis en œuvre par le médiateur kuwaitien jouissent du soutien international et nous comptons régler cette crise au plus vite et au mieux. Considérant les souffrances qu'elle a déjà infligées aux deux parties, nous ne voulons pas que le règlement soit retardé », a affirmé l'ambassadeur dans une interview à Sputnik.

    Doha «aura bientôt recours aux procédures légales» si les pays responsables du blocus «n'entreprennent pas de démarches constructives et si la médiation reste infructueuse», a ajouté M. Al-Attiya.

    La veille, l'émir qatari, cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, a dénoncé le fait que la campagne des pays arabes ciblant son pays était préméditée.

    Sept pays, à savoir l'Arabie saoudite, Bahreïn, l'Égypte, les Émirats arabes unis, la Libye, le Yémen et les Maldives ont annoncé la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusant Doha de déstabiliser la région et de soutenir le «terrorisme».

    De son côté, Doha a accusé ses voisins du Golfe de chercher à placer le Qatar sous tutelle et dénoncé comme «injustifiée» leur décision.

    Dossier:
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)

    Lire aussi:

    Accusé de financer les extrémistes, le Qatar révise ses lois antiterroristes
    Le Quartet arabe réduit ses exigences envers le Qatar
    La crise du Qatar aurait-elle été provoquée par une cyberattaque émiratie?
    L’information sur une base iranienne au Qatar ne sert qu’à faire pressions sur Doha
    Pourquoi les positions des Émirats et de l'Arabie saoudite diffèrent sur le Qatar?
    Tags:
    crise du Golfe, ressources internes, blocus, Doha, Golfe persique, Qatar
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik