Ecoutez Radio Sputnik
    Le premier ministre hongrois Viktor Orban

    La Hongrie soutiendra la Pologne en cas d'imposition de sanctions par l’UE

    © Sputnik . Sergei Guneev
    International
    URL courte
    22284

    Le chef du gouvernement hongrois, Victor Orban, a assuré la Pologne de son soutien «dans sa lutte contre l'Union européenne» qui prévoit d'introduire des sanctions contre Varsovie après le vote de la réforme de la Cour Suprême. M. Orban a qualifié les menaces de l’UE à l’égard de son partenaire du groupe de Visegrád d’«Inquisition européenne».

    Budapest soutiendra Varsovie dans sa lutte contre «l'Inquisition européenne» dans le cas où l'Union européenne imposerait des sanctions au gouvernement polonais, a déclaré aujourd'hui, 22 juillet, le Premier-ministre hongrois, cité par la Deutsche Welle. Il a de même ajouté que son pays fera tout son possible pour empêcher Bruxelles d'imposer des sanctions.

    «L'offensive de l'inquisition contre la Pologne échouera, parce que la Hongrie utilisera toutes les possibilités légales de l'Union européenne pour démontrer sa solidarité avec la Pologne», a déclaré le chef du gouvernement hongrois, Victor Orban, cité par la DW.

    Plus tôt aujourd'hui, la réforme judicaire controversée a été approuvée par le Sénat polonais en dépit des manifestations massives dans le pays et des menaces de sanctions de la part de l'Union européenne. La loi entrera en vigueur si elle est signée par le Président, Andrzej Duda qui a 21 jours pour le faire. Le Président peut également opposer son veto à ce document ou l'envoyer pour examen à la Cour constitutionnelle. Selon un sondage mené le 21 juillet pour le canal TVN, 55 % des Polonais estiment que M. Duda doit utiliser son droit de veto.

    Le 19 juillet le 1er vice-Président de la Commission européenne, Frans Timmermans, a déclaré que l'UE lancerait une procédure contre la Pologne afin de s'opposer aux violations de la législation européenne dans ce pays. Selon lui, si cette réforme entre en vigueur, la Cour de justice de l'Union Européenne pourrait se prononcer en faveur de sanctions contre Varsovie.

    Lire aussi:

    La Pologne suspectée de violation de la législation européenne
    La Pologne bientôt privée de droit de vote au Conseil de l’UE?
    Varsovie prévient l’UE que d’autres pays pourraient suivre l’exemple du Brexit
    La Hongrie veut stopper Bruxelles et Soros
    Accueil de réfugiés: Bruxelles pas en droit de sanctionner la Pologne
    Tags:
    approbation, réforme constitutionnelle, sanctions, Union européenne (UE), Groupe de Visegrad, Andrzej Duda, Viktor Orban, Hongrie, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik