International
URL courte
Situation en Syrie (été 2017) (114)
2111
S'abonner

L’opposition syrienne modérée et les militaires russes ont conclu un accord en Égypte sur une zone de désescalade à l’est et au nord-est de Damas. Six postes de contrôle et d’observation ont déjà été mis en place dans cette région.

Le ministère russe de la Défense et l’opposition syrienne se sont mis d’accord sur les modalités de fonctionnement de la zone de désescalade de la Ghouta orientale, aux environs de la capitale Damas, a annoncé lundi Sergueï Roudskoï, chef du commandement opérationnel principal de l'État-major général des Forces armées russes.

«Souhaitant rétablir la paix au plus vite en Syrie et mettre fin aux hostilités en application des principes et des critères des accords d’Astana, les représentants du ministère russe de la Défense et de l’opposition syrienne modérée ont mené des négociations en Égypte. Ces discussions ont débouché sur une accord concernant les modalités de fonctionnement de la zone de désescalade de la Ghouta orientale», a indiqué le général Roudskoï.

Conformément aux termes de cet accord, la police militaire russe a installé deux postes de contrôle et quatre postes d’observation dans cette région, a ajouté le responsable.

Dossier:
Situation en Syrie (été 2017) (114)

Lire aussi:

Syrie: l’accord sur la Ghouta Est est «le résultat de la rencontre Trump-Poutine»
Syrie: entrée en vigueur d'un cessez-le-feu dans plusieurs secteurs de la Ghouta orientale
L’accord sur la désescalade en Syrie, de quoi témoigne-t-il?
Moscou condamne fermement la tentative d’attaque contre son ambassade à Damas
Damas reprend quatre champs pétrolifères à Raqqa et Deir-ez-Zor
Tags:
zone de désescalade, accord, opposition modérée, ministère russe de la Défense, Sergueï Roudskoï, Damas, Syrie, Ghouta orientale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook