International
URL courte
192
S'abonner

L’homme qui a foncé avec un couteau sur un gardien de la paix à Melilla, enclave espagnole au Maroc, en criant «Allahu Akbar», ne serait pas lié au terrorisme.

L'agresseur, qui a franchi mardi matin la frontière de l'enclave espagnole de Melilla, en Afrique du Nord, en courant et en hurlant «Allahu Akbar», et qui a blessé un policier avec un couteau, est en effet atteint d'une maladie mentale, relate le quotidien espagnol EL Pais.

Ainsi, selon les forces de l'ordre, l'attaque n'aurait aucun lien avec le terrorisme.

Selon une porte-parole de la préfecture de Melilla, l'agresseur était muni d'un couteau de «grande dimension» et serait de nationalité marocaine.

«La police a arrêté un homme qui a attaqué avec un couteau les agents du passage frontalier de Beni-Ensar», a pour sa part déclaré le ministre de l'Intérieur Juan Ignacio Zoido sur son compte Twitter.

La @policia ha detenido a un hombre que atacó con un cuchillo a los agentes en el paso fronterizo de Beni Enzar, uno de ellos herido leve.

Lire aussi:

Espagne: un homme attaque au couteau un policier en criant «Allahu akbar»
Fusillade en Espagne: deux policiers blessés, l'assaillant interpellé
En visite en Espagne, deux Roumains chapardent 62 portables lors d’un concert
En Catalogne, une loi de rupture immédiate de l’Espagne déjà élaborée
Des milliers de personnes manifestent contre la corrida en Espagne
Tags:
arme blanche, attaque, Melilla, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook