International
URL courte
11152
S'abonner

Un ex-responsable du Parquet général ukrainien accuse le Président Porochenko d’avoir financé l’armée russe entre 2013 et 2017 en vendant des bonbons en Russie.

Un tribunal de Kiev a obligé le Conseil de sécurité d’Ukraine (SBU) à enquêter sur la haute trahison présumée du Président ukrainien Piotr Porochenko, a annoncé mercredi Renat Kouzmine, ex-chef adjoint du Parquet général d’Ukraine.

«Je publie une décision du tribunal Petcherski de Kiev en date du 25 juillet 2017. Vous voyez que le tribunal a obligé le Service de sécurité d’Ukraine à lancer une enquête pénale suite à ma plainte du 13 février 2017 […]. Malgré les pressions sans précédent des autorités, le tribunal a enfin obligé le SBU à enquêter sur la haute trahison commise par le Président Piotr Porochenko (selon l’article 111 du Code pénal ukrainien)», a indiqué M.Kouzmine sur sa page Facebook.

Суд обязал СБУ расследовать государственную измену Порошенко Для скептиков, сомневающихся в необходимости бо…

Publié par Ренат Кузьмин sur mardi 25 juillet 2017

M.Kouzmine a déposé une plainte au SBU en janvier 2017, accusant Piotr Porochenko d’avoir financé l’armée russe entre 2013 et 2017 par le biais d’une de ses usines de confiserie Roshen située à Lipetsk, en Russie. Il a notamment indiqué que le Président Piotr Porochenko finançait l’armée russe en vendant en Crimée les bonbons produits par l’usine de Lipetsk.

Le SBU a refusé de lancer une enquête indiquant que les autorités ukrainiennes n’avaient pas adopté de sanctions frappant l’usine Roshen en Russie.

Lire aussi:

Porochenko doit-il craindre réellement la destitution?
L’intention de Porochenko de «réintégrer» le Donbass vouée à l’échec, selon un sénateur
L’armée ukrainienne, une des «plus efficaces» en Europe, selon Porochenko
Porochenko intéressé par la levée des sanctions antirusses
Porochenko désigne le coupable de la corruption en Ukraine
Tags:
haute trahison, enquête, Tribunal Petcherski de Kiev, Roshen, Service de sécurité d'Ukraine (SBU), Renat Kouzmine, Petro Porochenko, Crimée, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook