Ecoutez Radio Sputnik
    Protestations au Venezuela

    Venezuela: un véhicule blindé de la garde nationale brûlé

    © REUTERS / Carlos Garcia Rawlins
    International
    URL courte
    528

    Un blindé de la garde nationale a été brûle lors des protestations qui se déroulent depuis presque quatre mois au Venezuela, sur fond de grève générale de 48 heures lancée en protestation contre les plans de réformes du Président Maduro.

    Les protestataires vénézuéliens ont brûlé mercredi un blindé de la garde nationale et l'un de ses points d'appui.

    Les violences, filmées et postées sur Twitter, ont eu lieu dans le quartier de Petare (est de Caracas) après des attaques de gardes nationaux contre les protestataires. Des tirs ont été entendus dans le quartier. Le sort de l'équipage du blindé n'est pas connu pour l'instant.

    ​Les violences ont eu lieu sur fond de grève générale de 48 heures entamée par l'opposition en prévision des élections de l'assemblée constituante, le 30 juillet, voulues par le président Nicolas Maduro. Cette assemblée devrait préparer une réforme de la constitution dont le projet serait soumis à un référendum. L'opposition estime qu'il s'agit d'une violation de la constitution et que la formation d'une assemblée constituante devrait être soumise à un référendum national.

    Depuis presque quatre mois, des manifestations quasi-quotidiennes sont organisées par l'opposition contre M. Maduro, dont elle réclame le départ du pouvoir. Depuis le début de cette vague de manifestations, 103 personnes ont été tuées et des milliers blessées. Des centaines d'arrestations ont eu lieu.

     

    Lire aussi:

    Des provocations US au Venezuela ne sont pas exclues, selon l’ambassadeur
    «L’ingérence US est le principal problème de l’Amérique Latine»
    Des victimes lors d’une consultation de l’opposition au Venezuela
    Manifestations au Venezuela: sept soldats blessés par une explosion
    90 victimes dans les violentes manifestations au Venezuela
    Tags:
    violences, protestations, Caracas, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik