International
URL courte
Tir de missile nord-coréen du 28 juillet 2017 (21)
21717
S'abonner

La Corée du Sud a annoncé les mesures de représailles qu'elle adoptera suite au tir de missile réalisé vendredi par Pyongyang. Ainsi, Séoul promet de mener des tests de missiles balistiques et de déployer des batteries supplémentaires du bouclier antimissile américain THAAD.

Conjointement avec les États-Unis, la Corée du Sud mènera des tests de missiles balistiques et ce en réponse au tir de missile effectué vendredi par Pyongyang, a annoncé le Président Moon Jae-in, cité par l'agence Yonhap.

En outre, Séoul prévoir de déployer des batteries supplémentaires du bouclier antimissile américain THAAD.

Le Président a en outre fait savoir que la Corée du Sud réclamerait une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu et prônerait l'adoption de nouvelles sanctions encore plus rigoureuses.

Plus tôt dans la journée de vendredi, il a été rapporté que peu avant minuit la Corée du Nord avait procédé à un tir de missile balistique depuis la province du Jagang en direction de la mer du Japon. C'est la première fois que Pyongyang effectue un test balistique pendant la nuit.

Selon les données des militaires sud-coréens, le nouveau missile nord-coréen a parcouru une distance de près de 1.000 km et a atteint une altitude de 3.700 km. À Séoul, on estime que le missile testé ce vendredi est plus sophistiqué que celui tiré le 4 juillet et serait intercontinental.

La partie japonaise a pour sa part déclaré que le missile serait tombé dans sa zone économique exclusive sans causer de dégâts.

Dossier:
Tir de missile nord-coréen du 28 juillet 2017 (21)

Lire aussi:

Japon: le missile balistique intercontinental nord-coréen est monté à 3.000km
Séoul reste vigilant devant un éventuel nouvel essai de missile nord-coréen
La date d’un éventuel nouvel essai de missile nord-coréen dévoilée
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un rend hommage aux libérateurs de la patrie (photos)
Pourquoi Kim Jong-un a-t-il disparu durant deux semaines?
Tags:
représailles, système antimissile THAAD, Moon Jae-in, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook