Ecoutez Radio Sputnik
    Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov. Archive photo

    La riposte russe aux sanctions US rétablit l'équilibre entre les parties

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    701132
    S'abonner

    La demande de Moscou de réduire le nombre des membres du personnel de l'ambassade et des consulats américains en Russie en réponse à l'adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions permet de rétablir l'équilibre. Moscou est en outre prêt à riposter à toute nouvelle sanction US et dispose suffisamment de moyens à cette fin.

    Les mesures de rétorsion russes contre les sanctions américaines rétablissent l'équilibre dans le travail des représentations diplomatiques des deux pays, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov dans une interview à la chaîne américaine ABC.

    «Nous nous sommes arrêtés dans nos actions au point exact où l'on peut dire: nous sommes parvenus à l'égalité en ce qui concerne le travail de nos missions diplomatiques à Moscou et dans les autres villes russes et à Washington et les autres villes américaines. Il n'y a aucune différence entre les deux parties», a expliqué le vice-ministre.

    Dans ce contexte, a-t-il expliqué, Moscou ne voit aucune raison pour que les États-Unis prennent de nouvelles mesures antirusses, mais est prêt à riposter si de telles démarches suivent. «Nous avons à notre disposition tout un éventail d'instruments», a poursuivi M.Riabkov sans toutefois dévoiler de détails.

    «Je commettrais une faute professionnelle si je dévoilais maintenant les options possibles, mais je peux vous assurer que plusieurs scénarios sont sur la table et différentes options de réponse, symétrique et asymétrique, sont examinées», a encore précisé le vice-ministre.

    Et d'ajouter que les tentatives de pression sur Moscou par le biais des sanctions étaient vouées à l'échec. «L'économie russe ne s'est pas écroulée. La tentative infructueuse de certains membres du Congrès d'y parvenir connaîtra un nouvel échec, j'en suis persuadé», a pointé le vice-ministre avant de rappeler que la «Russie ne faisait rien sous pressions».

    Rappelons que le Sénat américain a approuvé jeudi la proposition de loi portant sur de nouvelles sanctions contre la Russie, l'Iran et la Corée du Nord. Le document a été soutenu par 98 voix contre deux. Le texte sera ensuite envoyé au Président Donald Trump, qui pourrait toutefois y opposer son véto.

    En réponse à l'adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions antirusses, Moscou va interdire à l'ambassade américaine l'accès à ses deux sites situés à Moscou. En outre, Moscou a demandé à Washington de réduire, à partir du 1er septembre, à 455 le personnel de son ambassade et de ses consulats en Russie. Le ministère a également prévenu que Moscou répliquerait en cas de nouvelles expulsions de diplomates russes par les États-Unis. La riposte du ministère des Affaires étrangères aux sanctions a obtenu le feu vert du Président russe, a confirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

    Lire aussi:

    Les nouvelles sanctions antirusses «lieront les mains» du pouvoir exécutif US
    Biens diplomatiques US: les sanctions russes sont «une mesure obligée»
    Sanctions antirusses: Berlin accuse Washington d’enfreindre le droit international
    Berlin ne veut pas accepter les nouvelles sanctions US contre la Russie
    Riposte russe aux sanctions avant «le dernier mot» de Trump. Le Kremlin s’explique
    Tags:
    contre-sanctions, diplomatie, sanctions, ministère russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik