International
URL courte
Tir de missile nord-coréen du 28 juillet 2017 (21)
36219
S'abonner

Donald Trump est d'avis que Pékin pourrait influencer Pyongyang et permettre de résoudre la crise actuelle. Il se déclare en outre «très déçu» que la Chine n’empêche pas la Corée du Nord de développer des missiles balistiques capables d’atteindre les États-Unis.

Dans le contexte du second lancement réussi d'un missile balistique Hwasong14, «avertissement solennel adressé aux États-Unis», comme l'a précisé le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, le Président Donald Trump s'est dit «très déçu» par l'inaction de la Chine face sa voisine de l'est.

«Je suis très déçu par la Chine», a tweeté M.Trump.

Il a également souligné que «nos anciens dirigeants stupides […] avaient permis [à la Chine] de faire des centaines de milliards de dollars par an dans le commerce» tandis que la partie chinoise ne fait rien pour donner un coup de main aux USA dans le dossier nord-coréen.

«Nous ne permettrons plus que cela continue. La Chine pourrait facilement résoudre ce problème!», a-t-il conclu.

Suite au nouveau tir de missile balistique nord-coréen, la Chine a exprimé l'espoir que les grandes puissances internationales agiront avec prudence, ce qui constitue, selon elle, une condition nécessaire afin d'éviter l'escalade des tensions dans la région.

Auparavant, la Corée du Sud avait annoncé des mesures de représailles suite au tir de missile réalisé vendredi par Pyongyang. En particulier, Séoul a promis de mener des tests de missiles balistiques et de déployer des batteries supplémentaires du bouclier antimissile américain THAAD.

La Corée du Nord a confirmé vendredi avoir procédé à un nouveau lancement de missile balistique intercontinental Hwasong-14 à titre expérimental, susceptible d'atteindre les États-Unis.

Dossier:
Tir de missile nord-coréen du 28 juillet 2017 (21)

Lire aussi:

Pékin opposé au renforcement du THAAD en Corée du Sud
Les USA et la Corée du Sud réalisent des tirs d'essai de missiles balistiques
La Corée du Nord tire un missile qui tombe dans la zone économique exclusive japonaise
Le Sénat US approuve de nouvelles sanctions contre la Russie, la Corée du Nord et l'Iran
La Corée du Nord ambitionne de devenir un centre du tourisme en Extrême-Orient
Tags:
missiles, Donald Trump, États-Unis, Chine, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook