Ecoutez Radio Sputnik
    Le bouton symbolique redémarrage (inscription en russe erronée surcharge)

    Le redémarrage Russie-USA nécessite une volonté politique, selon Moscou

    © AFP 2019 ALEXANDER NEMENOV
    International
    URL courte
    6101

    La Russie et les États-Unis peuvent et doivent coopérer sur toute une série de dossiers, dont la non-prolifération des armes de destruction massive et la lutte contre le terrorisme. Moscou y étant prêt, la balle est désormais dans le camp de Washington, tel est le message émis par le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

    Le redémarrage des relations entre la Russie et les États-Unis nécessite une volonté politique, Moscou est prête à coopérer et «tend la main» à Washington, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov dans une interview à la chaîne ABC.

    «Je considère que dans la situation qui s'est nouée il faut avant tout une volonté politique», a-t-il répondu à la question visant à savoir ce qui était indispensable au redémarrage des relations russo-américaines.

    Selon M.Riabkov, «il existe plusieurs domaines dans lesquels la Russie et les États-Unis peuvent et doivent travailler ensemble». Il s'agit notamment de la non-prolifération des armes de destruction massive, de la lutte contre le terrorisme, de l'immigration clandestine, de la traite des êtres humains et des changements climatiques.

    «Nous sommes prêts. Nous tendons la main. Nous espérons que quelqu'un de l'autre côté — aussi bien le Président Trump que d'autres — peuvent y voir une chance d'emprunter une voie différente», a conclu le vice-ministre.

    Le Sénat américain a approuvé jeudi la proposition de loi portant sur de nouvelles sanctions contre la Russie, l'Iran et la Corée du Nord. Le document a été soutenu par 98 voix contre deux. Le texte sera ensuite envoyé au Président Donald Trump, qui pourrait toutefois y opposer son véto.

    En réponse à l'adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions antirusses, Moscou va interdire à l'ambassade américaine l'accès à deux sites dont elle a la jouissance à Moscou. En outre, Moscou a demandé à Washington de réduire, à partir du 1er septembre, à 455 le nombre des membres du personnel de son ambassade et de ses consulats en Russie. Le ministère a également prévenu que Moscou répliquerait en cas de nouvelles expulsions de diplomates russes par les États-Unis. La riposte du ministère des Affaires étrangères aux sanctions a obtenu le feu vert du Président russe, a confirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

    Lire aussi:

    Le Sénat US approuve de nouvelles sanctions contre la Russie, la Corée du Nord et l'Iran
    Réponse aux sanctions: Moscou interdit l’accès aux biens diplomatiques US dès le 1er août
    Nouvelles sanctions US, le début d’une «guerre politique»
    Riposte russe aux sanctions avant «le dernier mot» de Trump. Le Kremlin s’explique
    Berlin ne veut pas accepter les nouvelles sanctions US contre la Russie
    Tags:
    réchauffement climatique, traite des êtres humains, immigration clandestine, armes de destruction massive, lutte antiterroriste, redémarrage, coopération, Sergueï Riabkov, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik