International
URL courte
18230
S'abonner

Durant la période des manœuvres conjointes de la Russie et de la Biélorussie Occident 2017, Washington envisage d'augmenter le nombre de ses soldats et de ses matériels militaires stationnés en Lituanie.

Les Etats-Unis élargiront leur présence militaire en Lituanie lors des exercices russo-biélorusses Occident 2017 qui auront lieu en Biélorussie entre le 14 et le 20 septembre, a déclaré la Présidente lituanienne, Dalia Grybauskaite.

«Lors des exercices Occident 2017, il y sera déployé davantage de soldats, de matériels militaires et de navires américains. La police aérienne [Baltic Air Policing, ndlr], quant à elle aussi sera doublée», a-t-elle précisé.

Selon elle, ces mesures témoignent de l'«attention particulière » que Washington porte à la région.

La présidente lituanienne a également fait savoir que des avions de combats américains arriveraient sur la base aérienne de Šiauliai au début de l'automne pour compléter les rangs de la mission de la police aérienne en Lituanie qui compte pour l'heure quatre chasseurs polonais F-16.

Auparavant, la Lituanie a exprimé son inquiétude au sujet des manœuvres russo-biélorusses. Ainsi, le ministère lituanien de la Défense a préparé un rapport sur les menaces à la sécurité nationale dans lequel les exercices à venir occupent une place importante. Les autorités de la Biélorussie ont qualifié le rapport de pure spéculation et ont refusé de le commenter. Le Kremlin a souligné à son tour que les déclarations du renseignement lituanien n'étaient qu'une manifestation de russophobie totale, imposée de l'extérieur.

Lire aussi:

Lituanie: deux militaires de l'Otan interpellés suite à une bagarre
Les finances avant tout: pourquoi en réalité la Lituanie a besoin des Patriots US
Le «loup de fer» débarque en Lituanie
Invasion simulée: les «hommes verts» se sentent comme chez eux en Lituanie
Ce perfide Sputnik qui fait si peur à la Lituanie
Tags:
OTAN, Lituanie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook