International
URL courte
617
S'abonner

Après la campagne électorale américaine qui a été marquée par un grand nombre de publications inexactes parues dans les médias, le géant du Web Facebook déploie de nouvelles fonctionnalités visant à vérifier les articles qui peuvent contenir de fausses informations.

Préoccupe par la quantité de fausses nouvelles qui se propagent sur Internet à travers les réseaux sociaux, Facebook a décidé d'améliorer son système de vérification des informations que publient ses utilisateurs.

«Nous allons commencer à utiliser l'apprentissage automatique modernisée pour détecter des canulars potentiels avant de les envoyer à des vérificateurs indépendants de faits», a écrit dans son blog la responsable produits Sarah Su.

Les résultats des vérifications seront publiés sous l'article initial. Selon Reuters, les tests de la nouvelle fonctionnalité commenceront aux États-Unis, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas.

«Outre le fait que vous pouvez voir quels articles sont contestés par les vérificateurs de faits, les gens veulent en savoir plus sur le contexte pour prendre des décisions éclairées au sujet de ce qu'ils ont lu et partagé», a-t-elle précisé.

Lire aussi:

Dégoutés des Fake News, des Américains protestent devant le bureau de CNN à Atlanta
Sean Spicer a «été énormément malmené par les Fake News»
Un maître de conférences d’Harvard diffuse des fake news sur Poutine
L'ex-chef du renseignement US accuse la Russie de diffuser des «fake news» sur elle-même
Soros et Omidyar investissent 500.000 $ dans la guerre aux fake news
Tags:
Pays-Bas, Allemagne, France, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook