Ecoutez Radio Sputnik
    Le Kremlin de Moscou

    Niveau de relations «dangereusement bas»: le Kremlin est d’accord avec Trump

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    International
    URL courte
    190
    S'abonner

    Suite à l’adoption des sanctions antirusses, le Président américain a dénoncé dans un tweet le niveau «dangereusement bas» des relations entre les États-Unis et la Russie. Abondant dans ce sens, Moscou a indiqué qu’une telle situation pourrait se répercuter sur des domaines essentiels pour les deux pays.

    Le Kremlin a partagé vendredi l'opinion de Donald Trump, qui a affirmé que la relation entre Moscou et Washington se trouvait à un niveau «dangereusement bas».

    «Nous partageons pleinement ce point de vue. Le danger peut déboucher sur en pénurie d'interaction et de coopération dans des domaines essentiels pour nos deux pays et peuples», a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

    Selon le Président américain, les relations avec la Russie aux États-Unis se trouvent actuellement à un niveau bas et dangereux.

    «Notre relation avec la Russie est à un niveau historiquement et dangereusement bas. Vous pouvez en remercier le Congrès, ces mêmes personnes qui ne sont même pas capables de nous donner une réforme de la santé»!», a écrit Donald Trump sur Twitter en référence à l'échec de l'abrogation de l'Obamacare.

    Donald Trump a signé mercredi la loi introduisant de nouvelles sanctions contre l'Iran, la Russie et la Corée du Nord, tout en la qualifiant d'imparfaite. Selon lui, la loi empiète sur l'autorité du chef de l'État et les nouvelles sanctions auront des conséquences négatives pour les sociétés américaines, les amis et les alliés des États-Unis.

    L'UE a qualifié les nouvelles sanctions d'«actions unilatérales de Washington».

    En réponse à l'adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions antirusses, Moscou a interdit à l'ambassade américaine l'accès à deux sites dont elle avait la jouissance à Moscou. En outre, Moscou a demandé à Washington de réduire, à partir du 1er septembre, à 455 le nombre des membres du personnel de son ambassade et de ses consulats en Russie. Le ministère russe des Affaires étrangères a également prévenu que Moscou répliquerait en cas de nouvelles expulsions de diplomates russes par les États-Unis.

    Lire aussi:

    Téhéran ne laissera pas les sanctions US sans réponse
    Sanctions antirusses: l’UE envisage une riposte face aux États-Unis
    «Poutine doit remercier le Congrès US» pour les sanctions
    Pourquoi Trump signe-t-il la loi sur les sanctions «contenant de gros défauts» selon lui?
    Malgré les sanctions, Washington veut normaliser les relations avec Moscou
    Tags:
    relations bilatérales, Kremlin, Donald Trump, Moscou, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik